Actualité

Une grande série radiophonique consacrée à la Maladie d’Alzheimer, avec notre expertise (Radio-Canada)

21 septembre – L’expertise de notre CIUSSS s’est encore illustrée récemment avec la participation de notre neurologue de la cognition, chercheur et clinicien Dr Alain Robillard (Hôpital Maisonneuve-Rosemont) à une grande série radiophonique animée par Marie-France Bazzo, Alzheimer- Fais ce qui est le mieux pour moi, basée sur l’expérience très personnelle de l’animatrice. Un document riche en information, un vrai incontournable.

A écouter sans faute!

https://ici.radio-canada.ca/premiere/premiereplus/sante/6072/alzheimer-marie-france-bazzo-balado

Accès aux établissements de santé : Planifiez vos déplacements

Montréal est une ville riche en événements spéciaux et en festivals, particulièrement l’été! Ces festivités peuvent avoir certaines répercussions sur le réseau routier et parfois, restreindre l’accès aux établissements de santé pour la clientèle et le personnel. À noter qu’en aucun temps, l’accès aux véhicules d’urgence n’est compromis.

Nous vous invitons à planifier vos déplacements les 22 et 23 septembre prochains en consultant le site officiel du Marathon de Montréal, sur lequel vous trouverez les parcours et cartes des rues fermées:

Nous vous rappelons que la STM vous recommande l’utilisation des transports collectifs ou actifs, question de vous simplifier la vie!

L’importance de la thérapie comportementale dans le traitement du syndrome de Tourette chez les enfants

Julie Leclerc, chercheure au Centre de recherche de l’Institut Universitaire en santé mentale de Montréal (CR-IUSMM) et professeure au département de psychologie de l’UQAM.

Montréal, le 20 septembre 2018 – Les thérapies cognitives comportementales sont efficaces chez les enfants et adolescents souffrant de trouble obsessionnel-compulsif (TOC) et du syndrome de Gilles de la Tourette (SGT).

Telles sont les conclusions d’une étude publiée par Julie Leclerc, chercheure au Centre de recherche de l’Institut Universitaire en santé mentale de Montréal (CR-IUSMM) et professeure au département de psychologie de l’UQAM.

« Les TCC sont une alternative aux médicaments car elles sont à la fois efficaces et disponibles. Mais il en existe plusieurs. L’objectif principal de notre étude a été d’évaluer laquelle des TCC es la plus efficace dans la prise en charge du trouble obsessionnel-compulsif (TOC) et du syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) », déclare Dre Leclerc.

Efficacité des thérapies pour le TOC
La thérapies cognitives comportementales TCC la plus utilisée est l’exposition avec prévention de la réponse (EPR). Son efficacité est cependant limitée, incitant des chercheurs à mettre au point une nouvelle thérapie : la thérapie basée sur les inférences (TBI). La TBI part du principe que les obsessions auraient pour origine un doute pathologique, c’est-à-doute survenant en l’absence totale de preuves provenant du monde réel et sensoriel. La TBI, qui fonctionne chez l’adulte, a été adaptée pour les enfants par une étudiante au doctorat puis, par l’équipe du centre d’études sur le TOC et les TIC (CETOC) au CRIUSMM, avec pour objectif de diminuer les symptômes du TOC. Les résultats préliminaires sont encourageants et une étude clinique de plus grande ampleur est en cours.

Efficacité des thérapies pour le SGT
Les thérapies existantes – renversement des habitudes (RH) et l’intervention behaviorale compréhensive pour les tics (IBCT) – sont régulièrement utilisées mais nécessitent de détecter la survenue du tic, ce que les jeunes enfants n’ont pas forcément conscience de ces phénomènes. Leur succès est donc limité.

Un nouveau protocole (appelé le CoPs) intégrant des facteurs cognitifs, comportementaux et physiologiques a ainsi été développé chez l’adulte par l’équipe du CETOC avec de très bons résultats, puis adapté par la Dre Leclerc auprès d’enfants et d’adolescents sous le nom de « Façotik ». Un essai pilote a montré une diminution de la fréquence et de la sévérité des tics après 12 à 14 séances hebdomadaires. La diminution (de près de 30 %) de l’occurrence des tics persiste après un an après la thérapie.

« Les nouvelles thérapies offertes sont très prometteuses car elles ciblent non seulement la réduction des symptômes visibles mais aussi les facteurs qui déclenchent la série de comportements ».

« Malheureusement, les résultats ne s’accompagnent pas toujours d’un changement des pratiques cliniques, par manque d’information et de formation des professionnels de santé. Il est donc important de mieux faire connaître nos protocoles de traitement », conclut-elle.

Source : Leclerc JB, Pabst A., Valois P., Bombardier M., Berthiaume C.,
 O’Connor., K. TCC spécialisées pour le TOC et le syndrome de Gilles de la Tourette chez l’enfant et l’adolescent : état des connaissances. Journal de thérapie comportementale et cognitive (2018), https://doi.org/10.1016/j.jtcc.2018.06.002

L’étude portant sur l’évaluation de l’effet de la thérapie pour les tics a bénéficié d’une subvention des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC : 340559), alors que celle portant sur l’évaluation de l’effet de la thérapie ciblant les épisodes explosifs dans le SGT a bénéficié d’une subvention des Fonds de recherche du Québec—Société et Culture (FRQSC : 180392)

À propos du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS-EMTL) regroupe l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, l’Hôpital Santa Cabrini Ospedale, le CHSLD polonais Marie-Curie-Sklodowska et l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, de même que les centres de santé et services sociaux de Saint-Léonard et de Saint-Michel, de la Pointe-de-l’Île et de Lucille-Teasdale. Il compte près de 15 000 employés et près de 1 000 médecins répartis au sein de 43 points de services pour une population de 500 000 personnes. Il offre une gamme complète de soins de santé et de services sociaux de première ligne, de soins hospitaliers généraux, spécialisés, surspécialisés et de soins en santé mentale. Il offre également des soins de longue durée en hébergement. Affilié à l’Université de Montréal, le CIUSSS-EMTL conjugue les missions d’enseignement, d’évaluation et de recherche avec la formation de médecins et professionnels de la santé. Ses deux centres de recherche d’envergure se démarquent sur les plans national et international dans les sphères d’expertise que sont la santé mentale, l’immuno-oncologie, la santé de la vision, la néphrologie et la thérapie cellulaire. www.ciusss-estmtl.gouv.qc.ca

Pour information et entrevues :
Christian Merciari – relations avec les médias CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
514 235-4036
christian.merciari.cemtl@ssss.gouv.qc.ca

Un autre honneur pour Mike Sapieha Le chercheur de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont entre au Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en arts et en science de la Société royale du Canada

Dr Mike Sapieha

Montréal, le 18 septembre 2018 – Le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS-EMTL) est fier d’annoncer que le chercheur Mike Przemyslaw Sapieha (Hôpital Maisonneuve-Rosemont et Université de Montréal) a été élu au Collège des nouveaux chercheurs et créateurs en arts et en science de la Société royale du Canada. Tout premier organisme canadien de reconnaissance multidisciplinaire destiné à la nouvelle génération d’intellectuels canadiens, il s’agit du quatrième organe de la SRC (qui compte trois académies).

«Encore une fois, Mike Sapieha nous démontre combien ses importants travaux rayonnent au Canada et au-delà», a déclaré Yvan Gendron, Président-directeur général du CIUSSS-EMTL. De son côté, le directeur scientifique du CIUSSS-EMTL, Denis-Claude Roy, a constaté que «pas une année ne passe sans que Mike Sapieha ne récolte un nouvel honneur».

Un parcours exceptionnel
Professeur aux départements d’ophtalmologie et de biochimie et médecine moléculaire, directeur de l’unité de recherche des maladies neurovasculaires oculaires du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biologie cellulaire de la rétine, Mike Sapieha a reçu plusieurs prix au cours de sa carrière, dont le Prix du jeune chercheur de l’Association canadienne des neurosciences en 2017. Les recherches du professeur Sapieha portent sur l’élucidation des causes de maladies vasculaires de la rétine telles que la rétinopathie diabétique et la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Ces maladies représentent les principales causes de perte de la vision dans les pays développés. Mike Przemyslaw Sapieha est aussi le lauréat 2019 du prix Cogan, décerné par l’Association for Research in Vision and Ophthalmology, la plus importante organisation du monde vouée à la recherche en santé de la vision.

À propos du CIUSSS de l’Est-de l’Île-de-Montréal
Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS-Est) regroupe l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, l’Hôpital Santa Cabrini, le CHSLD Polonais Marie-Curie-Sklodowska et l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, de même que les centres de santé et services sociaux de Saint-Léonard et de Saint-Michel, de la Pointe-de-l’Île et Lucille-Teasdale. Il compte près de 15 000 employés et près de mille médecins (ETP) répartis au sein de 43 points de services pour une population de 500 000 personnes. Il offre une gamme complète de soins de santé et de services sociaux de première ligne, de soins hospitaliers généraux, spécialisés, surspécialisés et de soins en santé mentale. Il offre également des soins de longue durée en hébergement. Affilié à l’Université de Montréal, le CIUSSS-Est conjugue les missions d’enseignement, d’évaluation et de recherche avec la formation de médecins et professionnels de la santé. Ses deux centres de recherche d’envergure se démarquent sur les plans national et international dans les sphères d’expertise que sont la santé mentale, l’immuno-oncologie, la santé de la vision, la néphrologie et la thérapie cellulaire. www.ciusss-estmtl.gouv.qc.ca

Pour information et entrevues :
Florence Meney – relations avec les médias CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
514 755-2516
fmeney.iusmm@ssss.gouv.qc.ca

Une campagne nationale dédiée à l’usage des opioïdes

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a récemment rappelé les effets néfastes liés au mauvais usage des opioïdes dans une campagne d’information et de sensibilisation.

Rappelons que les opioïdes sont utiles pour le traitement médical de la douleur. Ils sont sans risques lorsqu’ils sont consommés de façon adéquate. Cependant, un mauvais usage des opioïdes ou l’usage d’opioïdes illicites peut entraîner des risques de surdoses potentiellement fatales.

Cette campagne vise plus particulièrement les opioïdes obtenus sur le marché noir, puisque leur concentration et leur composition exacte sont inconnues. Le fentanyl, qui a envahi le marché des drogues illicites, peut être mélangé à d’autres drogues vendues sur le marché noir à l’insu des consommateurs. Ce narcotique est 40 fois plus puissant que l’héroïne et 50 à 100 fois plus puissant que la morphine.  Les consommateurs se retrouvent alors plus à risque de surdose.

Pour obtenir des conseils et prévenir le mauvais usage d’opioïdes, consultez le site Santé Montréal/Surdose d’opioïdes.

Pour savoir comment éviter une surdose ou comment intervenir, visitez Québec.ca/opioides.

Les troubles neurocognitifs liés au vih/sida – Conférence en gérontopsychiatrie

Pour assister à la 1re de 6 conférences du programme gérontopsychiatrie, consultez les informations ci-dessous

DATE : Mardi, le 2 octobre

HEURE : de 12h15 à 13h30

LIEU Institut universitaire en santé mentale de Montréal – IUSMM
7401 Rue Hochelaga, Montréal, QC H1N 3M5
Pavillon Bédard – 3e étage
Salle BE-322-18 du Centre d’enseignement Dr Frédéric-Grunberg

CONFÉRENCIÈRE : Alexandra Sammartino-Arbour, md, Résidente IV en gériatrie
Rosita Punti, MD, FRCPC Programme de gérontopsychiatrie