Actualité

Une équipe de chirurgiens réalise une greffe faciale

Grande première canadienne à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Montréal, le 12 septembre 2018 – C’est sous la direction du plasticien émérite Daniel Borsuk qu’une équipe de chirurgiens de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont a réalisé avec plein succès une greffe de visage, une grande première canadienne. L’intervention a été effectuée en collaboration avec Transplant Québec en mai 2018 à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont sur un homme défiguré de 64 ans, qui est ainsi devenu le greffé du visage le plus âgé au monde. L’expertise de multiples spécialistes et de plus d’une centaine de collaborateurs a été nécessaire à l’accomplissement de l’opération, d’une durée de 30 heures.

Notre Premier ministre du Canada, monsieur Justin Trudeau, a tenu à féliciter le Dr Daniel Borsuk et son équipe de chirurgiens de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Toute la procédure sera révélée dans le documentaire réalisé par l’émission scientifique Découverte (Radio-Canada) qui sera présenté le 16 septembre à 18 h 30 sur ICI Radio-Canada Télé et à 20 h sur ICI RDI.

Décès à domicile de deux personnes : le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal amorce une enquête

Montréal, le 7 septembre 2018 – À la suite du décès à domicile de deux bénéficiaires de services du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal dans le quartier d’Anjou, la direction du CIUSSS ouvre immédiatement une enquête approfondie sur les circonstances entourant ce drame qui est très préoccupant.

Le CIUSSS collaborera pleinement avec toutes les autorités compétentes dans ce processus. Le CIUSSS tient à souligner avoir à coeur le bien-être de tous ses patients et usagers et prendre cette situation très au sérieux.

À propos du CIUSSS de l’Est-de l’Île-de-Montréal
Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS-Est) regroupe l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, l’Hôpital Santa Cabrini, le CHSLD Polonais Marie-Curie-Sklodowska et l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, de même que les centres de santé et services sociaux de Saint-Léonard et de Saint-Michel, de la Pointe-de-l’Île et Lucille-Teasdale. Il compte près de 15 000 employés et près de mille médecins (ETP) répartis au sein de 43 points de services pour une population de 500 000 personnes. Il offre une gamme complète de soins de santé et de services sociaux de première ligne, de soins hospitaliers généraux, spécialisés, surspécialisés et de soins en santé mentale. Il offre également des soins de longue durée en hébergement. Affilié à l’Université de Montréal, le CIUSSS-Est conjugue les missions d’enseignement, d’évaluation et de recherche avec la formation de médecins et professionnels de la santé. Ses deux centres de recherche d’envergure se démarquent sur les plans national et international dans les sphères d’expertise que sont la santé mentale, l’immuno-oncologie, la santé de la vision, la néphrologie et la thérapie cellulaire. www.ciusss-estmtl.gouv.qc.ca

Pour information et entrevues :
Florence Meney – relations avec les médias CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
514 755-2516

Éric Champagne nommé au poste de directeur des ressources financières

J’ai le plaisir d’annoncer la nomination de monsieur Éric Champagne à titre de directeur des ressources financières. Monsieur Champagne relèvera du président-directeur général et aura pour responsabilité le développement et l’implantation des meilleures pratiques en finances. Il s’assurera de la conformité des activités avec les lois, normes et pratiques de gestion reconnues. Il assumera un rôle de vigie et d’expertise conseil auprès des secteurs financiers et des autres directions. Il aura également la responsabilité et l’entière imputabilité de toutes les phases de la gestion et du processus décisionnel de sa direction. Enfin, il aura à gérer une équipe ayant pour mission de traduire les cibles et priorités organisationnelles à caractère financier dans le budget de l’établissement et d’en faire le suivi dans le respect de l’équilibre budgétaire.

Oeuvrant au sein du réseau de la santé et des services sociaux depuis plus de 25 ans dans plusieurs types d’établissements et dans différentes fonctions de gestion, monsieur Champagne a réalisé plusieurs fusions de services administratifs d’établissements de santé. Ses mandats comme directeur des ressources financières depuis plus de 18 ans ont permis aux établissements de toujours respecter les ressources disponibles et d’en faire une utilisation efficiente. Monsieur Champagne occupait le poste de directeur des ressources financières du CISSS de Laval depuis 2012. Entre 2003 et 2012, il occupait la même fonction d’abord au CSSS Bordeaux-Cartierville-St-Laurent puis au CSSS Pierre-Boucher.

Bachelier en administration des affaires – Sciences comptables et membre de la corporation professionnelle des CPA, monsieur Champagne est reconnu pour son leadership opérationnel et transformateur, son esprit d’analyse et de synthèse et le souci d’assurer un bon service à la clientèle.

Initié par la Direction générale du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, le concours visant à doter ce poste s’est déroulé selon un processus formel et rigoureux de sélection à la suite d’un appel de candidatures public. Nous lui souhaitons la bienvenue et le meilleur succès au sein de notre CIUSSS.

C’est à compter du 24 septembre 2018 que monsieur Éric Champagne assumera ses nouvelles fonctions. Son bureau sera situé à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal.

Yvan Gendron
Président-directeur général

Contrôle des pollens allergènes : nouveau programme d’aide financière pour les municipalités et les arrondissements

Dans le cadre de la Stratégie québécoise de réduction de l’herbe à poux et des autres pollens allergènes (SQRPA), ce programme d’aide financière vise à aider les municipalités et les arrondissements du Québec à concevoir et mettre en œuvre des plans de contrôle des pollens allergènes. Financé par le Fonds vert, ce programme est mis en œuvre dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques.

L’herbe à poux est une plante envahissante qui provoque le rhume des foins chez 1 personne sur 8 au Québec. Elle entraîne des coûts importants, variant entre 156 et 240 millions de dollars annuellement. Pourtant, il est simple d’en réduire les impacts et ainsi améliorer la qualité de la population. Il s’agit simplement de la couper au bon endroit et surtout au bon moment. En effet, il a été démontré que, lorsque réalisée dans des conditions optimales, la tonte de l’herbe à poux permet de réduire de 9 fois la quantité de pollen émis dans l’air.

Pour plus d’information, consultez la page Programme d’aide financière de la SQRPA

Entente de principe avec la CSN qui rallie toutes les parties

Montréal, le 23 août 2018 – C’est avec grand plaisir qu’aujourd’hui notre CIUSSS et la CSN-Syndicat des travailleuses et travailleurs du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (STTCEMTL) avons conclu une entente de principe à la suite des négociations sur les dispositions locales de la convention collective.

En effet, cette négociation qui a débuté en décembre 2017 aura permis aux porte-paroles patronaux et syndicaux de convenir, dans un climat empreint de respect et d’ouverture de part et d’autre, des conditions de travail des dispositions locales de la convention collective pour l’ensemble des employés des catégories syndicales 2 et 3 du CIUSSS.

L’entente de principe sera soumise aux membres de la CSN, en assemblée générale, afin qu’ils puissent se prononcer sur celle-ci.

« Je tiens à remercier sincèrement les différents porte-paroles et gestionnaires qui se sont impliqués avec dévouement aux tables de négociations. Je remercie également tous les membres des directions qui ont participé en comité restreint tout au long du processus. Ensemble, ils ont permis de conclure cette entente de principe qui viendra sans aucun doute aider notre organisation à mieux réaliser son mandat qui est de répondre aux besoins de sa population. » – Yvan Gendron, président-directeur général.

Compréhension des mécanismes de résistance du cancer des ovaires : nouvel espoir pour des thérapies plus efficaces à long terme

Montréal, le 21 août 2018 – Une nouvelle étude publiée dans le prestigieux journal Cancer Research par les Drs Hugo Wurtele et Elliot Drobetsky (Centre de recherche de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal et Université de Montréal), révèle une nouvelle facette de la résistance à la chimiothérapie dans le traitement du cancer de l’ovaire. Ces résultats, obtenus en collaboration avec des chercheurs du Centre Hospitalier de l’université de Montréal (CHUM), de l’Université Laval, et de l’Université Harvard, pavent la voie à terme à la mise au point de nouvelles thérapies pour combattre l’un des cancers les plus fréquents et les plus dangereux chez les femmes. En effet, les plus récentes statistiques montrent que des 2800 canadiennes diagnostiquées en 2017, 1800 en mourront.

La chimiothérapie utilisée dans le traitement du cancer de l’ovaire peut initialement être très efficace et conduire à une rémission. Cependant, la plupart des patientes vivront une rechute, et dès lors ne répondront plus aux traitements, car leurs nouvelles tumeurs auront développé une résistance aux médicaments.

Pour pouvoir se multiplier de façon incontrôlée et générer des tumeurs, les cellules cancéreuses doivent effectuer des copies exactes de leur ADN via un processus appelé « Réplication de l’ADN », et ensuite distribuer ces copies à de nouvelles cellules cancéreuses. À travers leur travail sur des cellules dérivées de patientes atteintes du cancer de l’ovaire, les Drs Wurtele et Drobetsky ont découvert que la chimiothérapie est particulièrement efficace contre les cellules cancéreuses qui sont incapables de copier efficacement leur ADN. Plus fondamental encore, ils ont identifié les mécanismes moléculaires responsables de ces déficiences.

« Ce travail est un excellent exemple de l’importance de la recherche fondamentale, qui nous permet de mieux comprendre un problème clinique concret et important, soit le développement de la résistance à la chimiothérapie », a déclaré Dr Wurtele, à quoi Dr Drobetsky a ajouté: « En effet, l’identification de mécanismes impliqués dans la résistance aux traitements pourrait, à terme, permettre le développement de nouvelles approches pour améliorer la chimiothérapie ».

Cette étude a été financée par une subvention décernée aux Drs Drobetsky et Wurtele par les Instituts de Recherche en Santé du Canada.

À propos du CIUSSS de l’Est-de l’Île-de-Montréal 
Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS-Est) regroupe l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, l’Hôpital Santa Cabrini, le CHSLD Polonais Marie-Curie-Sklodowska et l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, de même que les centres de santé et services sociaux de Saint-Léonard et de Saint-Michel, de la Pointe-de-l’Île et Lucille-Teasdale. Il compte près de 15 000 employés et près de mille médecins (ETP) répartis au sein de 43 points de services pour une population de 500 000 personnes. Il offre une gamme complète de soins de santé et de services sociaux de première ligne, de soins hospitaliers généraux, spécialisés, surspécialisés et de soins en santé mentale. Il offre également des soins de longue durée en hébergement. Affilié à l’Université de Montréal, le CIUSSS-Est conjugue les missions d’enseignement, d’évaluation et de recherche avec la formation de médecins et professionnels de la santé. Ses deux centres de recherche d’envergure se démarquent sur les plans national et international dans les sphères d’expertise que sont la santé mentale, l’immuno-oncologie, la santé de la vision, la néphrologie et la thérapie cellulaire. www.ciusss-estmtl.gouv.qc.ca

Pour information et entrevues :
Christian Merciari – relations avec les médias CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
514 235-4036
christian.merciari.cemtl@ssss.gouv.qc.ca