Actualité

Cancer du pancréas : importante percée dans la compréhension des mécanismes moléculaires menant à la maladie

Le cancer du pancréas compte parmi les cancers dont le pronostic est le plus sombre. Mais une percée récente effectuée par deux équipes de chercheurs dont une de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal) et de l’Université de Montréal ouvre la voie à une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires qui mènent au développement de ce cancer.

Dr Frédérick Antoine Mallette, chercheur
Dr Frédérick Antoine Mallette, chercheur

Cette recherche biomédicale, menée conjointement par les groupes des Drs. Frédérick Antoine Mallette (Université de Montréal / Centre de recherche HMR) et Stéphane Richard (Université McGill / Institut Lady Davis pour la recherche médicale) et publiée dans la revue scientifique Cell Reports a montré que l’expression d’une petite molécule d’acide ribonucléique nommée miR-137 est fréquemment perdue dans les tumeurs du pancréas. Cette molécule est en fait responsable de l’établissement d’un mécanisme de défense contre le cancer nommé sénescence cellulaire, qui fait obstacle à la formation du cancer. Or, la perte de miR-137 coopère avec différentes mutations fréquemment observées dans les tumeurs du pancréas pour ouvrir la porte à la croissance incontrôlée des cellules, menant ainsi au cancer.

«Il est maintenant impératif de mieux comprendre les mécanismes menant à la perte de miR-137 afin d’établir des stratégies thérapeutiques pour traiter et prévenir le cancer du pancréas,» a déclaré le Dr Frédérick Antoine Mallette.

Ces travaux conjoints, effectué par le doctorant Mathieu Neault, ont aussi permis de démontrer que le rétablissement des niveaux normaux de miR-137 dans les cellules cancéreuses du pancréas permet de freiner leur prolifération et de stimuler la sénescence cellulaire, et donc la protection des cellules.

Un cancer encore foudroyant
Environ 4800 personnes ont reçu un diagnostic de cancer du pancréas en 2015, et près de 4600 Canadiens ont succombé à ce terrifiant cancer pendant la même année. S’il se place au 12e rang pour l’incidence, c’est plutôt en 4e place qu’il se situe en ce qui a trait à la mortalité. Par ailleurs, aucune amélioration des taux de survie pour ce cancer particulier n’a été réalisée dans les 40 dernières années. C’est pourquoi il est urgent d’en décoder les mécanismes afin d’ouvrir la voie à des pistes thérapeutiques qui permettront d’infléchir ces sombres chiffres.

Financement de la recherche
Cette étude a pu être effectuée grâce au financement des Instituts de Recherche en Santé du Canada ainsi que grâce aux Fonds de Recherche du Québec – Santé.

>> Lire l’article

Les médias en parlent…
UdeM Nouvelles
La Presse
Radio-Canada Toronto – L’heure de pointe
Techno Science
News Medical
Actualité Sciences
Medical Xpress
Journal de Montréal
TVA Nouvelles.ca
Destination santé
Immedico Hospitalario

Pour information et entrevues 

Florence Meney – Équipe relations médias
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
Cell. : 514 755-2516
fmeney.iusmm@ssss.gouv.qc.ca

Première rencontre du Conseil local citoyen en santé

Jeter les bases d’une action concrète pour améliorer notre environnement immédiat et les conditions de vie de notre voisinage

1er-conseil-local-C’est avec conviction et enthousiasme que les maires d’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et de Rivières-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, M. Réal Ménard et Mme Chantal Rouleau, ainsi que M. Yvan Gendron, président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS-EMTL), ont tenu, le 10 février dernier, leur première rencontre du comité pilotage du Conseil local citoyen en santé. Une quarantaine d’acteurs engagés provenant d’organisations ciblées couvrant l’ensemble du territoire du CIUSSS-EMTL et représentants les secteurs de la santé, du développement social, du logement, du transport, de l’environnement, de la sécurité publique, de l’éducation, de la culture, de l’emploi et des affaires ont participé ensemble à l’établissement des modalités de fonctionnement propre et des bases de dialogue de ce nouveau lieu de concertation unique au Québec et largement inspiré d’une démarche de citoyenneté locale privilégiée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Pour compléter le Conseil, une demi-douzaine de citoyennes et des citoyens issus de diverses communautés ont participé à l’exercice.

« Au nom des besoins, des défis et des particularités de la population de l’est de Montréal, nous avons souhaité profiter de l’élan provoqué par les changements de structure en santé pour établir une approche intégrée basée sur la proximité et la complémentarité avec nos partenaires locaux. Nous voulons ainsi miser sur les forces vives du milieu pour contribuer à l’amélioration de l’état de santé de la population et changer la perception que les services de santé ne sont pas accessible à tous », a déclaré M. Yvan Gendron, président-directeur général du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

« Cette première rencontre était une opportunité unique de prise de conscience collective quant à l’impact des déterminants de la santé dans l’est de Montréal. C’est comme si nous avions planté un arbre pour avoir un impact sur la santé de notre environnement immédiat et qui, par le fait même, pourrait améliorer les conditions de vie de notre voisinage. Maintenant, nous allons travailler à développer une communauté en santé à travers la mobilisation et nous prendrons ensemble des positions bien étoffées », a ajouté le maire de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et responsable de l’environnement, du développement durable, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal, Réal Ménard.

« Nous avons tous la volonté de trouver des solutions aux enjeux de santé publique dans l’Est de Montréal. En mettant à profit l’expertise et la singularité du travail de chacun, nous pourrons adopter des actions complémentaires dans nos efforts pour changer les choses », a affirmé Chantal Rouleau, mairesse de l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et responsable de l’eau et des infrastructures de l’eau à la Ville de Montréal.

« Il est maintenant impossible de travailler sur un territoire sans comprendre les besoins des gens qui l’habitent. Ainsi, nous avons présenté un portrait de santé que nous souhaiterions maintenant voir bonifier par les données locales que possède chacun des participants. Cela nous permettra de mieux définir nos actions à venir », a conclu Mme Denise Fortin, présidente-directrice générale adjointe du CIUSSS-EMTL

Renseignement

Florence Meney, agente d’information – relations médias
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
Cel. :  514 755-2516
fmeney.iusmm@ssss.gouv.qc.ca

Table de coordination des services médicaux de première ligne : programmation printemps 2016

L’année sera marquée de défis stimulants et de changements importants pour les GMF. La Table de coordination des services médicaux de première ligne du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (Table) sera toujours engagée à soutenir la pratique médicale en première ligne pour contribuer à son développement et renforcement. Une programmation soutenue est assurée en 2016.

Calendrier des événements printemps 2016

  • Formation Gestion de vos finances personnelles et la facturation médicale | 23 fév.,  de 13 h à 17 h, CLSC de Mercier-Est-Ajou

    Cette formation gratuite s’adresse aux jeunes médecins de moins de 6 ans de pratique dans le territoire du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal  ainsi que les résidents en médecine qui souhaitent partir leur carrière du bon pied.

    Programme et inscription
    Renseignement : Natalia Danu,  Tél. : 514 356-2574, poste 73409

  • Rencontre de la Table de coordination | 30 mars,  de 12 h à 14 hCLSC de Mercier-Est-Ajou

    Tous les médecins responsables et administrateurs des cliniques GMF et non GMF du territoire du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal sont invités.

    Confirmation obligatoire des présences : Natalia Danu. Tél. :  514 356-2574, poste 73409

  • Colloque La première ligne en action autour de la personne âgée| 14 avr.,  de 8 h à 16 h 30, Institut universitaire en santé mentale de Montréal

Programme et inscription


Bulletin de la Table

Le Bulletin continuera à être publié à la suite de chacune de ses rencontres régulières ou lors de ses événements spéciaux. Le bulletin no. 4 sortira en février.
Les trois Bulletins publiés en 2015 :  bulletin 1, bulletin 2, bulletin 3 (PDF).

Guide d’accompagnement

Un guide d’accompagnement DMÉ pour aider les GMF à choisir et intégrer un dossier médical électronique a été développé par la Table .
Téléchargez le guide (PDF)

Nouveau programme de financement

Le nouveau programme de financement et soutien professionnel des GMF est entré en vigueur en novembre 2015. La Table a crée un tableau récapitulatif des principaux changements (PDF).

Un prix majeur en orthopédie pour le Dr Pascal-André Vendittoli

Pascal-André Vendittoli, chirurgien orthopédiste et chercheur
Pascal-André Vendittoli, chirurgien orthopédiste et chercheur

Le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal a l’honneur d’annoncer que Pascal-André Vendittoli, chirurgien orthopédiste, clinicien chercheur FRQS à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et professeur de chirurgie à l’Université de Montréal est le récipiendaire du prix Edouard Samson 2015, la récompense la plus prestigieuse remise par la Fondation canadienne d’orthopédie. Cet honneur lui a été attribué pour son programme de recherche ayant pour but l’optimisation de la prise en charge et du traitement des sujets avec dégénérescence articulaire de la hanche et du genou.

«Ce prix est le fruit d’un travail d’équipe et je désire remercier tous ceux qui ont contribué de près et de loin à cet honneur», a déclaré le récipiendaire.

Le prix
Principal prix canadien en recherche orthopédique, le Prix J.-Édouard-Samson, reconnaît la meilleure recherche en orthopédie menée sur une période de 5 ans dans un centre canadien. Ce prix a pour but d’aider le chercheur à pousser ses recherches. Le lauréat présente les conclusions de ses recherches sous forme de conférence principale lors de la Réunion annuelle de l’Association Canadienne d’Orthopédie. Le prix consiste en une médaille, un prix de 5 000 $ pour le chercheur, ainsi qu’une bourse de recherche de 10 000 $ qu’il peut utiliser dans l’établissement canadien où il œuvre.

Nouvelles de l’Université de Montréal