Invitation à la séance publique d’information 2018

Date :
Jeudi 8 novembre 2018 à 16 h 30

Lieu :
Hôpital Maisonneuve-Rosemont
Accueil du Pavillon de la radio-oncologie
5305, boul. de l’Assomption, Montréal

Le président du conseil d’administration du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, M. Pierre Shedleur, vous convie à la présentation du rapport annuel de gestion, des résultats financiers et du rapport de la commissaire aux plaintes et à la qualité des services pour l’exercice financier s’étant terminé le 31 mars 2018.

LE CIUSSS DE L’EST-DE-L’ÎLE-DE-MONTRÉAL RECRUTE!

Venez assister en grand nombre au lancement de notre campagne de recrutement 2018-2019 et aidez-nous à trouver un Bruno, un Délès, une Laurence, une Marie-Hélène, une Reasmey, une Sandra, un Simon et une Syndy!

Bienvenue à toutes et à tous!

Accès aux établissements de santé : Planifiez vos déplacements

Montréal est une ville riche en événements spéciaux et en festivals, particulièrement l’été! Ces festivités peuvent avoir certaines répercussions sur le réseau routier et parfois, restreindre l’accès aux établissements de santé pour la clientèle et le personnel. À noter qu’en aucun temps, l’accès aux véhicules d’urgence n’est compromis.

Nous vous invitons à planifier vos déplacements les 22 et 23 septembre prochains en consultant le site officiel du Marathon de Montréal, sur lequel vous trouverez les parcours et cartes des rues fermées:

Nous vous rappelons que la STM vous recommande l’utilisation des transports collectifs ou actifs, question de vous simplifier la vie!

Invitation à l’assemblée générale publique du comité des usagers de l’Hôpital Santa Cabrini Ospedale

Vous êtes cordialement invités à assemblée générale publique du comité des usagers qui se tiendra le vendredi 25 mai 2018 à 11 h 30 à l’Hôpital Santa Cabrini Ospedale.

Coordonnées :
Auditorium de l’Hôpital Santa Cabrini Ospedale
(2e étage)
5655, rue St-Zotique Est
Montréal (Qc)    H1T 1P7

Conférencier :
Joe Cacchione, humoriste
« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

Prière de confirmer votre présence en téléphonant au 514 252-6000, poste 7198 ou par courriel à l’adresse suivante : comitedesusagers.santc@ssss.gouv.qc.ca

Un léger goûter sera servi.

Invitation [PDF]

Article publié dans le Journal de Montréal et diffusé sur TVA Nouvelles le 8 mars 2018 : Précisions importantes

Montréal, le 8 mars 2018 – En réponse à un article paru le 8 mars 2018 dans le quotidien Journal de Montréal et diffusé sur TVA Nouvelles au sujet d’un patient qui a séjourné à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont récemment, le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, jugeant que plusieurs éléments fondamentaux d’information sont erronés dans ces articles, tient donc à rectifier les faits.

En aucun cas l’hôpital ne va placer un patient au sous-sol. Il peut par contre arriver que des patients en attente d’un lit soient dirigés vers l’Unité d’hospitalisation transitoire. Cette unité n’est toutefois pas située au sous-sol ni près de la morgue. Les patients de cette unité font l’objet d’une surveillance, adapté à leur état de santé, de la part du personnel (personnel infirmier et préposé aux bénéficiaires). Tous les patients ont accès à une cloche d’appel afin d’obtenir les soins requis ou interpeller le personnel pour tout besoin.

Une analyse de cette situation sera faite afin d’identifier les correctifs éventuels qui pourraient être apportés, s’il y a lieu. Le patient est contacté afin de faire une suivi de la situation pour laquelle il a contacté les médias.

Le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal a le bien-être de ses usagers et patients à cœur, et réitère son engagement à prodiguer des soins de qualité, dans un esprit de respect et d’humanité.

À propos du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS-EMTL) regroupe l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, l’Hôpital Santa Cabrini, le CHSLD Polonais Marie-Curie-Sklodowska, et l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, de même que les centres de santé et services sociaux de Saint-Léonard et de Saint-Michel, de la Pointe-de-l’Île et Lucille-Teasdale. Affilié à l’Université de Montréal, le CIUSSS-EMTL conjugue les missions d’enseignement, d’évaluation et de recherche avec la formation de médecins et professionnels de la santé.

Pour plus d’information et entrevues

Florence Meney – Relations avec les médias
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
514 755-2516
fmeney.iusmm@ssss.gouv.qc.ca

 

Offre de tests de porteur pour 4 maladies héréditaires

L’offre de tests de porteur permet aux personnes qui ont au moins un grand-parent originaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de Charlevoix ou de la Haute-Côte-Nord de savoir s’ils sont porteurs d’un gène défectueux pour l’une des 4 maladies ciblées :

  • l’acidose lactique congénitale;
  • l’ataxie récessive spastique de Charlevoix-Saguenay;
  • la neuropathie sensitivomotrice héréditaire avec ou sans agénésie du corps calleux;
  • la tyrosinémie héréditaire de type 1.

Chez les personnes originaires du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de Charlevoix et de la Haute-Côte-Nord, 1 personne sur 5 est porteuse d’un gène défectueux. Lorsque les deux partenaires d’un couple sont porteurs du gène de la même maladie, la probabilité que leur enfant en soit atteint est de 1 sur 4.

Dame faisant son auto-prélèvement de cellules buccales

La participation aux tests est volontaire. L’offre de tests est accessible en ligne, sur le site du Portail santé mieux-être au www.sante.gouv.qc.ca/tests4maladies, et consiste en un auto-prélèvement de cellules buccales fait par le participant à la maison.

Pour être admissible aux tests, vous devez :

  • avoir 18 ans ou plus;
  • avoir au moins un grand-parent biologique né au Saguenay–Lac-Saint-Jean, dans Charlevoix ou en Haute-Côte-Nord;
  • désirer avoir des enfants
    (Si vous ou votre conjointe êtes enceinte de plus de 14 semaines, veuillez contacter le service de génétique de votre territoire. Les coordonnées sont disponibles par cet hyperlien.)

Pour en savoir plus ou participer aux tests :

Déménagement de l’aire ambulatoire de l’urgence de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Le 24 mai prochain, l’aire ambulatoire de l’urgence de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont emménagera dans ses nouveaux locaux dans le cadre du projet d’agrandissement et de modernisation de l’urgence.

Pour l’occasion et afin de faciliter le déménagement, nous sollicitons la collaboration du public du mardi 23 mai au jeudi 25 mai et l’invitons à :

  • consulter une clinique médicale sans rendez-vous ou un autre hôpital du secteur*.
  • communiquer avec Info Santé au 811 en cas de problème de santé non urgent.

L’urgence demeurera toutefois ouverte en tout temps. Nous remercions la population pour sa collaboration.


*Liste des cliniques médicales sans rendez-vous et autres installations du secteur :

  • Clinique médicale 3000
    3000, rue Bélanger Est
    514 376-7702
  • Clinique médicale Angus
    4101, rue Molson, bureau 101
    514 807-2333
  • Centre médical Hochelaga
    9080, rue Hochelaga
    514 353-8742
  • Clinique Maisonneuve-Rosemont
    5345, boul. de l’Assomption, bureau RC-60
    514 257-7000
  • Polyclinique-réseau Pointe-aux-Trembles
    12 905, rue Sherbrooke Est, bureau 103
    514 498-4050
  • Polyclinique Cabrini
    5700, rue Saint-Zotique Est, bureau 200
    514 256-5700
  • Clinique médicale Viau inc.
    4750, rue Jarry Est, bureau 204
    514 326-7203
  • CLSC de Saint-Michel
    3355, rue Jarry Est
    514 722-3000
  • Hôpital Santa Cabrini
    5655, rue Saint-Zotique Est
    514 252-6000

Santé mentale : Ensemble et plus forts pour le rétablissement et le bien-être des personnes

La Table de concertation en santé mentale de l’Est de l’Île de Montréal convie la population et les intervenants à la 7e édition du Salon des ressources en santé mentale. Cet évènement biennal a pour objectif de faire connaître les services disponibles dans la communauté pour les personnes aux prises avec une problématique de santé mentale transitoire ou chronique.

Le Salon mettra aussi l’accent sur le fait que toutes et tous, peu importe l’âge ou le statut social, peuvent un jour ou l’autre être confrontés à une problématique de santé mentale. On gagne donc tous à faire connaître les ressources existantes afin de soutenir et faciliter le rétablissement.

Dans le cadre de cet événement, plus d’une quarantaine d’organisations communautaires et institutionnels seront présentes pour vous présenter leur offre de service en santé mentale, dont plusieurs intervenants des Programmes santé mentale et dépendance du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. Venez les rencontrer le 26 avril prochain, entre 10 h à 19 h au Centre Pierre-Charbonneau, situé au 3000 rue Viau à Montréal.

Position des directeurs de santé publique du Québec en lien avec la légalisation du cannabis

Dans le contexte du projet de loi fédéral qui est déposé aujourd’hui, les directeurs de santé publique du Québec sont unanimement en faveur d’une loi qui encadrerait la légalisation du cannabis dans la mesure où un cadre réglementaire complet serait élaboré avant la mise en vigueur de la loi. Ces derniers présentent, dans un mémoire, leur position basée sur une approche de santé publique.

Le cannabis est déjà facilement accessible. C’est la substance illicite la plus consommée et le régime de prohibition actuel n’empêche pas son usage. Dans ce contexte, pour les directeurs de santé publique du Québec, la légalisation est une occasion de venir mieux encadrer la consommation et d’agir différemment sur un ensemble d’enjeux qu’entraîne la consommation dans un contexte de prohibition.

Une approche globale de santé publique vise à :

  • prévenir ou retarder l’initiation de l’usage chez les non-consommateurs, particulièrement chez les jeunes;
  • favoriser un usage sécuritaire chez les consommateurs à des fins non médicales en évitant les risques d’abus et de dépendance;
  • offrir des services aux personnes présentant une consommation problématique.

La santé publique reconnait les problèmes de santé et les problèmes sociaux liés à la consommation de cannabis et plus particulièrement ceux liés à une consommation abusive. Cependant, le contexte de prohibition actuel complexifie plusieurs interventions de santé publique, comprenant, entre autres, la surveillance et la promotion de messages de consommation à faible risque. Avec la légalisation, jumelée à un cadre réglementaire rigoureux et à la mise en place des mesures telles que des actions de prévention, les experts de la santé publique soutiennent qu’il sera plus facile de joindre les populations vulnérables avec les services de santé, de mieux intervenir et protéger la population.

Les directeurs de santé publique souhaitent que les mesures du cadre réglementaire soient strictement définies pour éviter une hausse d’accessibilité et une banalisation de la consommation, tout en faisant contrepoids au marché illicite. Le cadre réglementaire devrait notamment permettre d’éviter à tout prix une commercialisation favorisant l’intégration verticale (lien entre la production et la commercialisation) et la mise en place de marchés lucratifs, interdire toute forme de marketing (par exemple, publicité et promotion de marques), fixer un âge légal de consommation, établir un prix de vente tenant compte des effets sur la santé et du prix sur le marché noir, limiter le taux de concentration de la substance, les points de vente et la culture à domicile.

Le mémoire présente les préoccupations des directeurs de santé publique. Une analyse plus approfondie et rigoureuse du projet de loi fédéral sera faite et un avis plus complet pourrait être émis éventuellement lors des consultations. Vous pouvez consulter le mémoire à l’adresse suivante : http://www.santemonteregie.net/santemc/documentation/Cannabis_memoireDSP_VF.pdf

 

SOURCE Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre
Renseignements : Porte-parole : Dre Julie Loslier, directrice de santé publique de la Montérégie; Pour information : Martine Lesage, Conseillère-cadre aux relations médias, Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre, 450 466-5000, poste 4065.

Attentat de Québec : solidarité avec la communauté musulmane du Québec

Hier soir à Québec, la haine a frappé. Dans sa folie meurtrière, elle a emportée six personnes et en a blessé plusieurs autres. Cet attentat barbare, qui a pris pour cible la communauté musulmane du Québec, a frappé des gens qui, bien souvent eux-mêmes ont déjà voulu fuir la violence pour vivre en paix avec leurs proches.
Je tiens tout d’abord à exprimer mes condoléances aux personnes qui ont perdu un proche. Je tiens également souhaiter du courage aux membres de la communauté musulmane au sein même de notre organisation et dans tout le Québec.
Des gestes comme ceux-là suscitent bien évidemment la tristesse et l’incompréhension. Je crois fermement que c’est dans la solidarité et l’ouverture aux autres que nous pourrons trouver un peu de réconfort.
Yvan Gendron