Rejoignez nos équipes de bénévoles dans les installations du CIUSSS

Pour joindre les équipes de bénévoles dans les installations du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, joignez les responsables identifiées ci-dessous :

Centres d’hébergement situés dans Mercier-Est et Pointe-aux-Trembles

- Centre d’hébergement Biermans
- Centre d’hébergement François-Séguenot
Mme Carmen Paradis
514 351-9891, poste 74483
- Centre d’hébergement Judith-Jasmin
- Centre d’hébergement Pierre-Joseph-Triest
Mme Sylvianne Ouellet
514 353-1227, poste 75283

Centres d’hébergement situés dans Mercier-Ouest, Rosemont et Hochelaga-Maisonneuve

- Centre d’hébergement Jeanne-Le Ber
- Centre d’hébergement J.-H.- Charbonneau
- Centre d’hébergement Éloria-Lepage
- Centre d’hébergement Rousselot
- Centre d’hébergement Robert-Cliche
- Centre d’hébergement Marie-Rollet
Mme France Lemay
514 729-5281, poste 48520

Centres d’hébergement situés dans Saint-Léonard et Saint-Michel et Centre de la Maison-Neuve

- Centre d’hébergement DanteMme Angela Novembre
514 252-1535, poste 5135
- Centre d’hébergement de la Maison-Neuve
- Centre d’hébergement de Saint-Michel
- Centre d’hébergement des Quatre-Temps
Mme Nadine Léger
514 722-3000, poste 3025

Hôpitaux

- Hôpital Maisonneuve-RosemontMme Céline Béland
514 252-3865
- Hôpital Santa CabriniMme Antonella Fuoco
514 252-6498

Autres installations

- Institut Canadien-Polonais du Bien-Être inc.Mme Jolanta Walkowiak
514 259-2551, poste 2235
- Institut universitaire en santé mentale de MontréalMme Maria Barbosa
514 251-4000, poste 3176

Relevez le Défi Santé avec Anaïs!

La pétillante Anaïs Favron vous invite à commencer le printemps du bon pied en relevant le Défi Santé du 31 mars au 11 mai.

Pendant 6 semaines, posez des gestes simples pour atteindre 3 objectifs

  1. Objectif 5 : manger au moins 5 portions de fruits et légumes par jour
  2. Objectif 30 : bouger au moins 30 minutes par jour. Et pour les jeunes, c’est au moins 60 !
  3. Objectif Équilibre : prendre au moins une pause par jour
    Trucs, recettes, vidéos, défis amusants et prix à gagner vous attendent. Un coup de pouce motivant !

Inscrivez-vous dès maintenant à DefiSante.ca.

5 gestes simples pour relever le Défi Santé !

  1. Inscrivez-vous !
    C’est le premier geste à poser ! Vous pouvez vous inscrire en solo ou encore participer en famille ou en équipe pour vous motiver davantage. Toutes les formules sont bonnes pour relever le Défi Santé !
  2. Profitez des offres exclusives
    Votre confirmation d’inscription vous donne accès à des offres exclusives. Vous courez aussi la chance de gagner l’un des nombreux prix offerts, notamment 1 an d’épicerie chez IGA (valeur de 5 200 $) et 15 cartes-cadeaux de 500 $ de Strøm Spa.
  3. Procurez-vous le Passeport IGA
    Rendez-vous chez IGA pour obtenir votre Passeport IGA. Vous y trouverez des coupons IGA exclusifs et des recettes santé pour vous aider à relever le Défi Santé !
  4. Consultez votre dossier en ligne
    Découvrez le dossier amélioré : un suivi quotidien de vos objectifs, des vidéos d’exercices de Mon Gym Virtuel, des menus santé de SOSCuisine, des pauses équilibre en vidéo, le Quiz et le Parcours maison santé… et bien d’autres choses ! En prime : des points à accumuler pour le concours !
  5. Faites partie de la communauté santé
    Joignez-vous aux 40 000 adeptes de la page Facebook du Défi Santé, une dynamique communauté passionnée par la santé ! Nouveau : suivez-nous sur Instagram pour profiter d’un contenu exclusif et de défis amusants à relever !

Relever le Défi Santé, ça fait du bien !
Tous les détails à DefiSante.ca ou sur la page Facebook.

Lancement de la campagne sur les soins de fin de vie

bouton-loi-fin-de-vie-4-Le ministère de la Santé et des Services sociaux lance une campagne visant à informer la population sur la Loi concernant les soins de fin de vie. Cette loi assure aux personnes en fin de vie l’accès à des soins de qualité et à un accompagnement adapté à leur situation particulière, notamment pour prévenir et apaiser leurs souffrances. Dorénavant, les choix des Québécois quant aux soins de fin de vie seront reconnus.

Prenez quelques instants pour vous informer à ce sujet en visitant le Portail santé mieux-être.

La campagne sera diffusée du 29 février au 27 mars 2016.

sante.gouv.qc.ca

Disparités est-ouest : dossier spécial et reportages à Radio-Canada

Pour faire suite au Forum de participation citoyenne – Pourquoi l’urgence?, le journaliste Dominique Brassard a  présenté aux auditeurs de l’émission 15-18, diffusée sur les ondes de Radio-Canada une série de reportages sur les disparités socio-économiques entre l’est et l’ouest de Montréal. En collaboration avec le CIUSSS de l’Est-de-l’Île de Montréal, le journaliste a présenté les causes de ces disparités et les pistes de solution possibles. Cette série de quatre reportages doublée d’un dossier web  s’est conclue par une entrevue de l’animatrice Annie Desrocher avec notre PDGA Denise Fortin.

Contexte
« Neuf ans. L’espérance de vie des citoyens qui habitent certains quartiers de l’est de Montréal est jusqu’à neuf ans moins longue que dans l’ouest de l’île, selon des données divulguées par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. C’est pour lutter contre ces inégalités en santé que des représentants du CIUSSS, des élus, des groupes communautaires et des citoyens ont décidé de s’attaquer aux sources du problème » Dominic Brassard, journaliste

De l’ouest à l’est de Montréal, l’espérance de vie raccourcit de 9 ans
Le fossé persiste entre l’Est et l’Ouest
Au sujet de l’espérance de vie
Sur la situation du logement
Sur les déserts alimentaires
Disparité est-ouest – Entrevue avec Denise Fortin

Équipe des relations avec les médias

Grippe ou de la gastro-entérite, prenez la bonne décision

Grippe

La grippe est une infection des voies respiratoires qui se transmet très facilement. Elle est causée par le virus de l’influenza. Au Québec, ce virus circule surtout pendant la période allant de la fin de l’automne jusqu’au début du printemps. Les symptômes de la grippe, qui débutent soudainement, et leur gravité peuvent varier en fonction de l’âge et de l’état de santé.

Les principaux symptômes sont les suivants :

  • fièvre soudaine, entre 38 °C et 40 °C (100,4 °F et 104 °F) ;
  • toux soudaine ;
  • mal de gorge ;
  • douleurs musculaires ou articulaires ;
  • fatigue extrême ;
  • maux de tête.

Des symptômes comme des nausées, des vomissements, de la diarrhée et des douleurs au ventre peuvent aussi être présents. Ces symptômes sont plus fréquents chez les enfants.

La grippe est souvent confondue avec d’autres infections respiratoires comme le rhume.

En tout temps, appliquez les mesures d’hygiène et de prévention pour éviter la contamination :

  • grippe-gastro-aide-decisionlavez-vous souvent les mains à l’eau et au savon ;
  • toussez ou éternuez dans le pli de votre coude ou dans le haut de votre bras plutôt que dans vos mains ;
  •  nettoyez régulièrement votre environnement.

Si vous avez les symptôme de la grippe télécharger l’aide à la décision pour vous aider à prendre la meilleure décision pour vous et vos proches (PDF)

Gastro

La gastro-entérite peut être causée par un virus, une bactérie ou un parasite.

Les principaux symptômes de la gastro-entérite sont les suivants :

  • diarrhée : au moins 3 selles liquides ou semi-liquides par période de 24 heures;
  • crampes abdominales ;
  • nausées ;
  • vomissements ;
  • fièvre (dans certains cas).

Les symptômes de la gastro-entérite durent habituellement de 24 à 72 heures. Une personne atteinte est généralement contagieuse en présence de symptômes et surtout au moment où ceux-ci sont les plus sévères. Elle peut demeurer contagieuse quelques semaines après la disparition des
symptômes.

Appliquez les mesures d’hygiène et de prévention pour limiter la transmission :

  • grippe-gastro-aide-Gastrolavez-vous souvent les mains à l’eau et au savon ;
  • utilisez un rince-mains antiseptique si vous n’avez pas d’eau et de savon ;
  • désinfectez régulièrement la toilette, les surfaces ou les objets qui pourraient être souillés par des selles ou des vomissements ;
  • évitez de préparer des repas pour d’autres personnes ;
  • restez à la maison.

Si vous avez les symptôme de la gastro-entérite télécharger l’aide à la décision pour vous aider à prendre la meilleure décision pour vous et vos proches (PDF)

Autres sources

Portail santé mieux-être
Portail sante montréal

Campagne de réduction de l’herbe à poux

herbe-a-poux

Le pollen de l’herbe à poux, émis par les fleurs de cette plante principalement en août et septembre, déclenche des réactions allergiques – rhume des foins, conjonctivite et aggravation de l’asthme – chez au moins un Québécois sur sept. Ainsi, le CIUSSS de l’Est de l’Île de Montréal invite les propriétaires de son secteur à couper l’herbe à poux qui se trouve sur leur terrain.

«Nous suggérons d’effectuer deux tontes : une première à la mi-juillet avant l’émission du pollen et une seconde à la mi-août», explique Nathalie Rochon, conseillère-cadre en  prévention et promotion de la santé pour le CIUSSS de l’Est -de-l’Île-de-Montréal. «Il est important d’intervenir en priorité sur les terrains situés dans les zones urbaines peuplée et minimalement, aux pourtours des terrains.»

Une façon simple et efficace d’améliorer la santé respiratoire de milliers de Montréalais allergiques au pollen de l’herbe à poux et de réduire les coûts de santé associés à cette allergie.

En savoir plus sur l’herbe à poux

Protégez-vous de la maladie de Lyme

Les tiques pouvant être porteuses de la bactérie responsable de la maladie de Lyme sont quant à elles surtout présentes dans les forêts, les boisés et les hautes herbes, et ce, pendant toute la saison estivale. Si l’on trouve des tiques dans plusieurs régions, le risque de se faire piquer par une tique infectée est toutefois plus élevé dans certaines zones de la Montérégie, de l’Estrie et du Centre-du-Québec.

Afin d’éviter les piqûres de tiques lorsqu’on pratique des activités dans les forêts, les boisés ou les hautes herbes, il est recommandé:

  • de porter des vêtements longs et de se couvrir le mieux possible;
  • d’utiliser un chasse-moustiques à base de DEET ou d’icaridine,
  • de privilégier la marche dans les sentiers;
  • et de bien entretenir la végétation autour de la maison, particulièrement près des aires de jeu des enfants.

Puisque les piqûres de tiques sont généralement sans douleur et passent souvent inaperçues, il importe d’examiner l’ensemble de son corps après ce type d’activités et de retirer toute tique visible le plus tôt possible dans les 24 heures après la piqûre, et ce, selon la procédure recommandée.

Pour connaître les étapes à suivre pour retirer adéquatement une tique, ou pour obtenir davantage d’information sur la maladie de Lyme, les régions considérées plus à risque, les symptômes associés à ces infections et les mesures de protection personnelle recommandées pour s’en prémunir, la population est invitée à visiter le Portail santé mieux-être.

Ayez la piqûre de l’été et non le virus du Nil occidental (VNO)

Avec l’arrivée tant attendue de la belle saison, il est importance de bien se protéger des piqûres de moustiques porteurs potentiels du virus du Nil occidental (VNO) afin de pouvoir profiter pleinement de son été, en bonne santé.

Les moustiques pouvant être infectés par le VNO se trouvent surtout en zones urbaines, notamment dans le sud-ouest du Québec. Une lutte quotidienne contre les moustiques reste la meilleure façon de s’en prémunir.

Pour se protéger des piqûres à l’occasion d’activités extérieures, il est conseillé:

  • d’utiliser un chasse-moustiques à base de DEET, d’icaridine, d’eucalyptus citron ou d’huile de soya, particulièrement au coucher et au lever du soleil;
  • de porter des vêtements longs et de couleurs claires;
  • et d’installer des moustiquaires aux portes et fenêtres des maisons, ainsi qu’aux abris extérieurs.

Aussi, puisque les moustiques se reproduisent dans l’eau, il est notamment recommandé:

  • d’éliminer l’eau qui s’accumule dans des objets extérieurs tels les chaudières, les barils et les vieux pneus;
  • de bien entretenir la piscine et le fonctionnement de sa filtration;
  • d’éliminer l’eau qui s’accumule sur la toile protectrice de la piscine;
  • de couvrir les poubelles;
  • et d’installer des moustiquaires dans les réservoirs d’eau de pluie.

Pour en savoir sur le virus du Nil occidentale, les symptômes, les traitements, la protection et la prévention de cette infection, consultez le Portail santé mieux être.

Autre source d’information

Portail santé Montréal