Chantal Fortin, lauréate du prix florence, catégorie leadership

Le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal est fier d’annoncer que madame Chantal Fortin, infirmière praticienne spécialisée en néphrologie à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, est lauréate du prix Florence 2016, dans la catégorie leadership.

C-Fortin-250« Les infirmières peuvent influencer les politiques de santé et les décisions en regard des soins offerts à la population québécoise. Être reconnue par ses pairs est un grand honneur, » a déclaré Chantal Fortin.

Chaque année, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec rend hommage à des infirmières ou infirmiers qui ont marqué la profession par leurs réalisations et leur émulation auprès de leurs consœurs et confrères.

C’est pour souligner des actions qui peuvent servir de modèle à tous ses membres que l’Ordre a créé les huit prix Florence. Ces récompenses s’ajoutent au prix de l’Insigne du mérite déjà instauré pour signaler l’apport remarquable d’un membre au développement de la profession.

Article du Progrès de Saint-Léonard

Le Département d’ophtalmologie de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont désigné Centre universitaire d’ophtalmologie de l’Université de Montréal

14-mars-hmr-ministre2-finalC’est avec un grand sentiment de fierté et de reconnaissance et en présence du ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, monsieur Gaétan Barrette, que monsieur Yvan Gendron, président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, a officiellement souligné la désignation du département d’ophtalmologie de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont comme Centre universitaire d’ophtalmologie (CUO) de l’Université de Montréal.

« Cette désignation de notre département d’ophtalmologie vient couronner à sa juste valeur l’excellence du travail de nos équipes », a déclaré Yvan Gendron. Depuis plus d’un demi-siècle déjà, l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont joue un rôle de chef de file en santé de la vision au Canada, fort d’une concentration unique d’expertise clinique et de recherche, mais aussi riche de sa capacité de fédérer les forces vives en matière de santé de la vision.

Dre Isabelle Hardy, chef du département d’ophtalmologie, a souligné que « le département d’ophtalmologie a toujours évolué de façon soutenue et va ainsi suivre sa trajectoire exemplaire et poursuivre sa mission de soins, de recherche et d’enseignement en ophtalmologie».

Avec le vieillissement de la population, l’incidence de la cécité et de la basse vision connait une croissance exponentielle qui est appelée à s’accentuer. Prodiguer des soins de pointe est ainsi une priorité en matière de santé publique pour permettre aux citoyens de demeurer autonomes et actifs le plus longtemps possible, en évitant entre autres les effets débilitants de la perte de vision.

« En consacrant notre expertise en santé de l’œil, ophtalmologie et optométrie, nous allons développer les connaissances et la formation, au bénéfice des futurs professionnels de la santé de l’oeil, de nos chercheurs, mais surtout des patients, qui profiteront des toutes dernières thérapies de pointe dans ce domaine », a déclaré le Dr Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal.

« Au cours des 20 dernières années, nous avons contribué pour près de 12,5 M$ au développement de l’ophtalmologie à l’HMR. Grâce à la générosité de nos donateurs, nous continuerons d’appuyer financièrement cet axe d’excellence, pour le mieux-être des patients, » souligne Lucie Drapeau, directrice générale, Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Cette désignation ouvre une nouvelle ère de collaboration dans la continuité, qui se traduira, nous le pensons, par une synergie accrue du travail de soins, d’enseignement et de recherche de tous les professeurs en ophtalmologie de l’Université de Montréal. En effet, plus que jamais, ceux-ci partageront leur expertise et demeureront à l’affut de découvertes et thérapies émergentes sur la scène internationale.

Monsieur Yvan Gendron a tenu à remercier chaleureusement la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont pour son accompagnement constant dans le développement de l’excellence des soins et de la recherche, et l’Université de Montréal, pour le soutien au développement des valeurs académiques de haut niveau.

Les médias en parlent…
Journal Métro
UdeM Nouvelles
La Presse

Pour information et entrevues 

Florence Meney – Équipe relations médias
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
Cell. : 514 755-2516
fmeney.iusmm@ssss.gouv.qc.ca

Un précieux coup de pouce octroyé au Dr El Bachir Affar

El-Bachir-Affar-250Les travaux du Dr El Bachir Affar, chercheur en Immunologie-oncologie à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et membre de la faculté de médecine de l’Université de Montréal, viennent de recevoir un précieux coup de pouce grâce à un octroi de 75 000 dollars américains de la fondation Mesothelioma Applied Research Foundation (Meso Foundation).

Cette fondation américaine a pour vocation de nourrir et d’encourager la recherche, les soins et la connaissance de cette maladie.

Le mésothéliome est une forme rare et virulente de cancer des surfaces mésothéliales qui affecte le revêtement des poumons(la plèvre), de la cavité abdominale (le péritoine) ou l’enveloppe du cœur (le péricarde).

La fondation se dit particulièrement enthousiaste face aux efforts de Dr El Bachir Affar et de son équipe pour faire avancer la connaissance et les avenues de traitements de cette affection dévastatrice.

Une étudiante en médecine moléculaire à l’honneur

La prestigieuse publication scientifique américaine Journal of Biological Chemistry (JBC) a récemment mis en vedette une de nos étudiantes en biochimie et médecine moléculaire (Université de Montréal) et jeune chercheuse au laboratoire du Dr. El Bachir Affar au centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (une installation du CIUSSS de l’Est-de-l’’Île-de-Montréal)

Salima-Daou-250x250Salima Daou en effet fait l’objet d’une mention spéciale (highlight) dans la publication JBC pour ses travaux sur les mécanismes complexes entourant le dérèglement des cellules qui mène au cancer (Tumor Suppressor BAP1 Forms Complexes with Two Transcriptional Regulators That Get Disrupted in Cancer)

Salima explique avoir été de tous temps fascinée par les mécanismes cellulaires et leurs liens avec les problèmes de santé.

Félicitations à cette jeune scientifique de talent!

Le Dr Claude Perreault, lauréat du prix Michel-Sarrazin 2015

Le Dr Claude Perreault, chercheur principal à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal, professeur titulaire au Département de médecine de la Faculté de médecine et hématologue de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont est le lauréat prix Michel-Sarrazin 2015.

claude-perreaul-250Ce prix est remis annuellement par le Club de recherches cliniques du Québec à un scientifique québécois chevronné qui, par son dynamisme et sa productivité, a contribué de façon importante à l’avancement de la recherche biomédicale.

Hématologue et immunogénéticien de formation, Claude Perreault est un des membres fondateurs de l’IRIC et chercheur principal à l’institut depuis 2005. Outre ses activités de recherche et de formation, il pratique à titre de clinicien à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, où il a créé le laboratoire d’histocompatibilité et fondé l’unité de transplantation de moelle osseuse. À l’IRIC, le Dr Perreault et son équipe étudient les cellules qui régissent le fonctionnement du système immunitaire, que l’on appelle les « lymphocytes T » afin de comprendre et d’améliorer le fonctionnement du système immunitaire dans le but de créer un vaccin contre le cancer et prévenir le vieillissement du système immunitaire.

« Le Dr Perrault est un chercheur et un médecin hors pair. Ses travaux de recherche en immuno-oncologie, visant notamment le développement d’un vaccin contre le cancer, sont remarquables. En plus d’être un leader scientifique, Claude a le don précieux de savoir rendre accessible ses travaux de recherche ce qui en fait un ambassadeur précieux pour la cause du cancer. Nous sommes privilégiés de pouvoir compter ce grand chercheur parmi nous et nous nous réjouissons de l’honneur mérité qui lui est fait par le Club de recherches cliniques du Québec », a souligné Michel Bouvier, le directeur général de l’IRIC.

Source

Manon Pepin
Directrice des communications et relations avec les médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie │ IRIC

 

Félicitations! Mike Sapieha, chercheur au Centre de recherche de HMR a reçu, le 25 septembre, le prix du jeune chercheur André-Dupont

Le prix André-Dupont est remis annuellement à un jeune chercheur pour l’excellence de ses travaux dans le domaine de la recherche biomédicale et n’ayant pas plus de 10 ans d’expérience comme chercheur autonome.santé de la vision

SAPIEHA-Mike_250Mike (Przemyslaw) Sapieha est directeur de l’unité de recherche sur les maladies neurovasculaires oculaires du Centre de Recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (CR-HMR) et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biologie cellulaire de la rétine. Il est également professeur agrégé aux départements d’ophtalmologie et de biochimie de l’Université de Montréal ainsi que professeur associé en neurologie et neurochirurgie à l’Université McGill.

Les recherches de monsieur Sapieha portent sur l’élucidation des causes de maladies vasculaires de la rétine telles que la rétinopathie diabétique et la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Ces maladies représentent les principales causes de perte de vision dans les pays développés. À ce jour, il a publié près de 60 articles scientifiques dans des journaux très réputés tels que Cell Metabolism, Nature Medicine, Science Translational Medicine, Journal of Clinical Investigation, Blood et Circulation.

Catherine Dion
Agente d’information – relations médias
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Le département de psychiatrie de l’Université de Montréal : 50 ans d’enseignement et de découvertes

C’est avec fierté que le département de psychiatrie de l’Université de Montréal célèbre son 50e anniversaire, le 11 septembre 2015; un anniversaire marquant de l’histoire de la Faculté de médecine. Selon son directeur, Dr Emmanuel Stip, « le département de psychiatrie de l’Université de Montréal a été, au cours des cinquante dernières années, le théâtre et le moteur d’importantes découvertes scientifiques et des transformations majeures qu’ont connus les soins en santé mentale ».

Avec une première cohorte de 3 résidents dans les années 60, ils sont, cette année, 65 à compléter leur formation spécialisée au sein des équipes cliniques de la province. Au fil du temps, ce sont plus de 600 psychiatres qui y ont reçu leur formation et ont ainsi pu contribuer à l’excellence des soins en santé mentale et au développement de pratiques novatrices.

gala-50e-detp-psy-250Véritable site d’excellence pour la formation des futurs psychiatres, chercheurs et scientifiques, le département de psychiatrie de l’Université de Montréal est aussi l’un des plus grand département francophone de la planète, avec plus de 100 étudiants post-gradués.

Fort d’une excellente réputation, le département compte sur une histoire riche, marquée de découvertes et d’avancées importantes. En effet, les professeurs et chercheurs issus du département ont, entre autres, travaillé sur la potentialisation du lithium par les antidépresseurs, véritable révolution dans le domaine de la psychiatrie.

C’est véritablement un demi-siècle d’histoire qui s’est écrit ainsi; une histoire colorée par la transformation des asiles d’autrefois en hôpitaux psychiatriques. Une histoire également marquée par la désinstitutionnalisation et, plus récemment, par la psychiatrie dite citoyenne. Notons également que le département de psychiatrie a compté parmi ses membres deux ministres du Gouvernement du Québec qui ont eu des responsabilités politiques importantes : les docteurs Camille Laurin et Denis Lazure.

Fort de ses avancées et de ses découvertes, le département et les chercheurs, professeurs et scientifiques qui l’animent sont également un pôle important du transfert de connaissances et de promotion des nouveaux savoirs. Ce sont de nombreuses publications scientifiques et ouvrages de référence, dont le manuel de référence « Psychiatrie clinique : une approche biopsychosociale », qui, au fil des ans, ont fait rayonner le département et ses membres internationalement.

Ce cinquantième anniversaire sera notamment souligné lors d’un gala de commémoration et par la publication d’un ouvrage traitant des enjeux de la psychiatrie en fonction des contextes contemporains, politiques, financiers et inhérents à la discipline elle-même.

L’anniversaire du Département de psychiatrie sera, entre autres, souligné via :

– un numéro spécial de la revue Santé mentale au Québec, produit en collaboration avec les presses de l’Université de Montréal.
Ce numéro spécial de 350 pages et d’une vingtaine de chapitres regroupe une trentaine d’auteurs, historiens, professeurs, chercheurs et résidents, qui abordent différents aspects de l’histoire de la psychiatrie avec une juxtaposition d’articles, autour des enjeux, du bilan et de la perspective de la psychiatrie relativement à la pensée universitaire.

– un document audiovisuel de type documentaire portant sur les 50 ans du département de psychiatrie.

– un Gala commémoratif, le 11 septembre 2015.
300 invités (professeurs, chercheurs, résidents, étudiants, dignitaires et membres facultaires et universitaires) sont réunis pour souligner cet anniversaire.

logo-fac-med-udemSource : Maria Florea
Agente de coordination
MÉDECINE – Chirurgie/Psychiatrie
Université de Montréaltes

Concours IRSC: Félicitations aux chercheurs CIUSSS

Félicitations aux chercheurs du Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont qui ont obtenu une subvention (subvention de fonctionnement ou volet Fondation) au concours 2015 des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

  • Armando Bertone, Laurent Mottron et 2 autres chercheurs ont obtenu 528 022$ pour leur projet intitulé : Assessing the development of elementary and social perception in autism using behavioral and electrophysiological approaches;
  • Nathalie Labrecque, du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, a obtenu 805 516 $ pour son projet intitulé : Deciphering the role of NR4A3 in dendritic cell biology and infection;
  • Sonia Lupien a obtenu 1 477 846$ dans le volet Fondation pour son programme de recherche intitulé : Stress and the Power of Others : Generating New Knowledge and Translating it Into Successful Education Programs;
  • Heather Melichar, du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, a obtenu 300 000 $ pour son projet intitulé : Determining cause and effect: dynamic T cell receptor signaling during thymic selection;
  • Kieron O’Connor, Marc Lavoie et Julie Leclerc ont obtenu 680 946$ pour leur projet intitulé : Evaluation of a cognitive psychophysiological treatment for Tourette syndrome and tic disorders;
  • Isabelle-Ouellet Morin et ses collègues ont obtenu 658 329$ pour leur projet intitulé : Adult Health Outcomes in Male and Female Victims of School Bullying: A Longitudinal and Genetically Informed Study of Underlying Bio-Physiological Mechanisms;
  • Denis-Claude Roy, directeur du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, a obtenu 596 450$ pour son projet intitulé : Elucidating mechanisms of MSC-induced tissue regeneration: path to mesenchymal stromal cell clinical trial in glaucoma

Bravo à d’excellents pharmaciens

Violaine Masson, pharmacienne
Violaine Masson, pharmacienne

Félicitations à deux pharmaciens du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal qui ont vu leur travail récompensé lors du dernier colloque annuel de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec qui se tenait le 16 avril dernier au Château Frontenac.

D’abord, le prix d’excellence pour la relève a été remis à Violaine Masson, pharmacienne à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, pour souligner ses accomplissements et son implication. Elle a, entre autres, contribué à l’élaboration d’un guide de gestion des effets indésirables des psychotropes et à la création d’un site internet sur le consentement aux soins en collaboration avec le bâtonnier du Québec.

Philippe Vincent, pharmacien
Philippe Vincent, pharmacien

Ensuite, le prix d’excellence en pratique spécialisée a récompensé l’engagement et le leadership de Philippe Vincent, pharmacien à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal.

Monsieur Vincent contribue quotidiennement à la valorisation des soins pharmaceutiques en santé mentale en s’impliquant auprès des patients et en réalisant des projets novateurs qui influencent la pratique de pointe en psychiatrie au Québec.