Conférence de vulgarisation scientifique | Ayoye! Douleur et santé mentale

Jeudi 14 avril – de 19 h à 20 h 30

Conf-Fernand-Seguin-250Mieux comprendre la douleur chez les personnes atteintes de trouble de santé mentale

Objectifs et thèmes abordés

affiche-douleurs2016-250La perception de la douleur est profondément altérée dans bon nombre de troubles psychiatriques. D’une part, il y a des troubles psychiatriques, tels que la dépression majeure, où une large proportion de patients se plaint de symptômes somatiques (douleurs musculaires, maux de tête, douleurs abdominales, etc.). Sans explication médicale, ces symptômes ne sont pas toujours pris au sérieux par les professionnels de la santé. Pourtant ces symptômes somatiques influencent la santé mentale des gens qui en souffrent, détériorent leur qualité de vie et minent leur quotidien. D’autre part, il y a des troubles psychiatriques, notamment la schizophrénie, où les patients éprouvent de la difficulté à exprimer, voire à ressentir la douleur. Cette situation est tout aussi préoccupante puisque cette indifférente à la douleur ou cette difficulté à l’exprimer peut faire en sorte que certains patients tardent à se présenter chez le médecin lorsqu’ils sont atteints de problèmes graves de santé mettant du coup leur vie en danger. Or, le risque de développer des problèmes de santé physiques est accru chez les personnes atteintes de troubles psychiatriques.

Lors de cette conférence, nous allons discuter de l’importance de se soucier de la douleur en santé mentale, en plus de passer en revue les différentes explications pouvant rendre compte des raisons pour lesquelles la perception de la douleur peut être profondément altérée chez les personnes atteintes de problèmes de santé mentale.

StephanePotvin-250Conférencier

Stéphane Potvin, chercheur, Institut universitaire en santé mentale de Montréal; professeur sous octroi agrégé, Département de psychiatrie, Faculté de médecine, Université de Montréal

Inscription et Webdiffusion

Conférences Fernand-Seguin: L’intimidation faut-il s’en inquiéter et quoi faire?

Conférence grand public 

Le jeudi 24 septembre  – de 19 h à 20 h 30

Conf-Intimidation-550x250

Depuis quelques années, l’intimidation capture l’attention de plusieurs acteurs de la société : les médias, les professionnels de la santé et de l’éducation et, bien évidemment, les familles.

Face à ce phénomène, il est parfois difficile d’avoir l’heure juste sur des questions bien simples comme : Qu’est-ce que l’intimidation et comment la différencier des disputes entre jeunes ? Est-ce que la cyberintimidation est si fréquente et quels impacts a-t-elle sur les jeunes ? Quelles sont les signes que mon enfant est victime d’intimidation ? Par ailleurs, lorsque confrontés à de l’intimidation, les jeunes peuvent réagir de façon fort différentes. Certains vivent de la tristesse, de la honte, de la colère alors que d’autres sont indifférents ou ne se rendent simplement pas compte qu’ils sont victimes d’intimidation. Toutefois, il semble avoir une certaine confusion découlant de ces expériences et les jeunes ne savent souvent pas comment s’y prendre pour s’en sortir.

Nous effectuerons ainsi un bref survol d’initiatives menées au Québec et ailleurs pour diminuer la violence dans les relations interpersonnelles entre jeunes, incluant une toute nouvelle application mobile spécialement conçue pour les jeunes victimes d’intimidation : +Fort.

Conférencière

Isabelle-Ouellet-Morin-250Isabelle Ouellet-Morin, Ph. D. en psychologie clinique
Chercheure, Institut universitaire en santé mentale de Montréal du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
Chercheure, Groupe de recherche en inadaptation psychosociale chez l’enfant (GRIP), professeure adjointe, École de criminologie, Université de Montréal

Programme et inscription »

Suivez en direct cette conférence

  • en Webdiffusion

Suivez la conférence sur le Web »

Sur notre chaîne de Webdiffusion Livestream, vous allez pouvoir trouver l’évènement grâce à son titre et sa date. Vous n’êtes pas obligé(e) de vous inscrire sauf si vous souhaitez échanger et poser des questions durant la conférence (via la fenêtre Tchat).

  • en visioconference

Contactez le système de gestion des visioconférences »