Qualité des services à la ressource Pignon sur roues : Le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal rend public le rapport de l’enquête administrative

Montréal, le 24 janvier 2017 – Le rapport de l’enquête administrative qui a été instituée à la suite des allégations de négligence et de mauvais traitements envers certains usagers de l’organisme Les Habitations Pignon sur roues est rendu public aujourd’hui. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal partagera les conclusions du rapport avec les responsable de la ressource et son conseil d’administration, afin qu’ils puissent apporter les améliorations suggérées. Pour sa part, le CIUSSS entend appliquer toutes les recommandations qui le concernent.

Rappelons que le 1er décembre dernier, M. David Gentile, de Radio-Canada, diffusait un reportage où des usagers témoignaient de leurs insatisfactions à l’égard de Pignon sur roues, une corporation à but non lucratif, indépendante du réseau de la santé et des services sociaux et dont le conseil d’administration est composé à majorité de participants (locataires). L’organisme gère deux projets de 10 appartements pour personnes qui présentent une déficience physique. Chaque locataire possède son appartement et signe son propre bail, dans un ensemble immobilier d’une soixantaine de logements.

Au lendemain de la diffusion de ce reportage, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, demandait au président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, monsieur Yvan Gendron, d’instituer, avec l’aide d’une ressource externe, une enquête administrative afin de faire la lumière sur les plaintes formulées. Ce mandat avait été confié à M. Jean Desmarais, qui a déjà rempli des mandats similaires, notamment dans le réseau de la déficience intellectuelle et du trouble du spectre de l’autisme. De plus, le PDG du CIUSSS avait confié à des équipes de son établissement le mandat de donner leur avis sur la sécurité des soins et services offerts dans deux autres ressources similaires de l’Est de Montréal.

L’enquêteur externe, M. Jean Desmarais, a tout d’abord livré un rapport verbal de son analyse, le 20 décembre dernier, l’objectif étant de mettre en lumière toute situation qui risquerait de compromettre la santé ou la sécurité des usagers et qui nécessiterait des actions immédiates. M. Desmarais, lors de son enquête, n’a pas relevé de telles situations. Son rapport écrit a été déposé jeudi dernier et, depuis, ses conclusions ont été transmises aux usagers concernés.

Le rapport de l’enquête a permis de mettre en lumière les difficultés rencontrées par certains locataires. Sur la base de ce document, le CIUSSS a formulé un plan d’action qui propose notamment :

  • un processus annuel d’évaluation de la qualité des soins et services se basant sur une cueillette d’informations auprès des usagers et des observations des professionnels du CIUSSS;
  • des rencontres trimestrielles statutaires avec les directions des trois organismes afin d’assurer le suivi des observations formulées;
  • la mise en place d’une structure de concertation CIUSSS – Habitations Pignon sur roues, visant l’application des plans d’intervention et la résolution de situations particulières;
  • un rappel aux professionnels du CIUSSS et aux usagers du processus de plainte et du rôle de la Commissaire aux plaintes et à la qualité des services;
  • des formations à l’intention du personnel des ressources et des intervenants du CIUSSS.

Plus spécifiquement à l’égard de l’organisme Habitations Pignon sur roues, le CIUSSS demandera que l’organisme :

  • procède à une réorganisation de la surveillance lorsqu’un usager est à la toilette et s’assure de la disponibilité d’un préposé afin qu’il puisse revenir rapidement auprès de la personne dans de telles situations;
  • tienne des rencontres de consultation auprès des usagers afin d’identifier des solutions aux difficultés rencontrées;
  • évalue la pertinence de doter les usagers d’un système d’appel, lorsqu’ils sont à la toilette (identifier les systèmes disponibles, les proposer aux usagers);
  • informe les usagers qui voudraient intégrer un de ces logements du modèle de dispensation des services spécifique de l’organisme, afin de s’assurer que cela leur convient.

Selon M. Yvan Gendron, les mesures qui seront mises en place permettront d’améliorer les services; une amélioration que le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal s’engage à évaluer sur une base régulière par le biais d’entrevues et de sondages de satisfaction auprès des usagers concernés.

Le rapport, les avis sollicités par monsieur Yvan Gendron et le plan d’action visant à améliorer les services offerts sont disponibles ici :

À propos du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSS-Est) comprend l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, l’Hôpital Santa Cabrini, l’Institut canadien-polonais du bien-être, l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, ainsi que le CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel, le CSSS de la Pointe-de-l’Île et le CSSS Lucille-Teasdale.

-30-

Renseignements et entrevues :
Florence Meney – relations avec les médias
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
514 755-2516
fmeney.iusmm@ssss.gouv.qc.ca