Hébergement

Les informations qui suivent s’adressent aux personnes et aux familles qui sont suivis en CLSC et qui sont à la recherche d’un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). Voici des réponses pratiques aux questions les plus souvent posées.

Quels sont les critères d’admission ?

Les personnes en perte d’autonomie ont le droit, avec l’assistance de leurs proches, de choisir l’établissement qui leur convient le mieux. Mais, généralement, c’est le mécanisme d’accès à l’hébergement (MAH) qui les dirige au CHSLD de leur secteur ou territoire. Cette pratique a pour but d’éviter le déracinement des personnes âgées de leur milieu.

Pour obtenir une place dans un CHSLD, certains critères doivent être respectés.

Quels sont les types de centre d’hébergement ?

Il existe 3 types de CHSLD appartenant au système de santé québécois :

  1. Les CHSLD publics : sont entièrement administrés par le secteur public et comptent 32 000 lits, réservés aux personnes en perte d’autonomie, nécessitant plus de trois heures de soins par jour.
  2. Les CHSLD privés conventionnés : sont gérés par des entreprises privées, en partenariat avec le secteur public. Ils fournissent 6 555 lits et offrent des services comparables à ceux des CHSLD publics, pour le même type de clientèle en perte d’autonomie.
  3. Les centres privés non conventionnés : sont entièrement gérés par le secteur privé et offrent quelque 2 700 lits. Ils hébergent une clientèle constituée de personnes autonomes et semi-autonomes, qui nécessitent au moins une heure de soins par jour. Les soins et l’animation sont payables, au bail ou à la carte, par les pensionnaires, en fonction des besoins exprimés.

 

Quels sont les différents types de chambres auxquelles nous avons accès ?

Chaque établissement est particulier. Vous devez vous informer auprès de l’établissement pour connaître le type de chambre disponible. Dans notre territoire de l’Est, il y a 15 CHSLD qui offrent les mêmes services de soins, mais qui se différencient par leur spécificité, liée aux différentes clientèles.

Quelle est la qualité des soins et des services ?

Tous les centres, qu’ils soient publics ou privés, sont soumis aux mêmes critères de qualité. Ils doivent en effet être titulaires d’un permis du ministère de la Santé et des Services sociaux et avoir conclu une entente avec le Conseil québécois ou canadien d’agrément, qui les oblige à appliquer un exigeant processus d’amélioration continue.

Combien coûte l’hébergement ?

Les frais d’hébergement sont déterminés par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) pour tous les CHSLD publics ou privés conventionnés du Québec. Peu importe l’établissement, les coûts de ces établissements sont les mêmes. Les coûts diffèrent selon le type de chambre (chambre privée, chambre semi-privée ou salle) et selon la situation financière de la personne hébergée qui est évaluée par la RAMQ en tenant compte de différentes situations telles que : conjoint non hébergé, enfant à charge, etc.

Par ailleurs si une personne accepte de payer le maximum de la chambre occupée, aucune évaluation de sa situation financière ne sera nécessaire.

Afin d’évaluer les frais d’hébergement de façon approximative, vous pouvez vous référer au site Internet de la RAMQ qui permet de simuler le calcul de la contribution. Cliquez sur Commencer la simulation.

Une personne peut se prévaloir d’une exonération si elle répond aux critères établis par la RAMQ. Le formulaire de demande d’exonération est disponible en cliquant ici.

Il sera possible de vous référer au Service de comptabilité du centre d’hébergement pour vous accompagner dans vos démarches administratives.

Les coûts mensuels comprennent :

  • Logement;
  • Repas et collations;
  • Activités (à part certaines activités spéciales pour lesquelles une contribution peut être demandée, comme une sortie à la cabane à sucre, etc.);
  • Médicaments qui vous sont prescrits par votre médecin (vous aurez un médecin attitré à votre arrivée);
  • Aide dont vous avez besoin au quotidien (toilette personnelle, aide aux repas, etc.);
  • Accès à des services professionnels (selon vos besoins : ergothérapeute, physiothérapeute, travailleur social, pharmacien, nutritionniste, aumônier, etc.);
  • Fourniture des produits d’incontinence;
  • Blanchissage des vêtements (si vous souhaitez que l’établissement s’en occupe).

Les frais qui NE sont pas compris dans le montant de la contribution sont : les dépenses personnelles, les vêtements, les frais de téléphonie et de câblodistribution, les soins de pieds et la coiffure.

Tarifs pour l’année 2018

Hébergement long terme

  • chambre individuelle : 1 867.50 $ par mois
  • chambre à 2 lits : 1 560.00 $ par mois

Ressources non-institutionnelles (RNI)

  • Ressources alternatives pour personnes en perte d’autonomie : 1 233.90 $ par mois
  • Ressources intermédiaires (RI) : 1 233.90 $ par mois
  • Ressources de type familial (RTF) :
    •  Pour les personnes de 65 ans et plus : 30.79 $ par jour soit 954.49 $ pour un mois de 31 jours ou de 923.70 $ pour 30 jours
    • Pour les personnes de moins de 65 ans : 820.00 $ par mois
Lors de l’hébergement, que pouvez-vous apporter ?

Les vêtements et quelques articles personnels. Les chambres sont entièrement meublées. La personne pourra apporter des articles de décorations afin de personnaliser sa chambre. Selon la grandeur de la chambre, il est possible d’apporter des objets tels que : mini-frigo, chaise berçante, plantes, téléviseur, radio, ventilateur, etc. À l’arrivée en centre d’hébergement, on vous informera de la conformité des objets apportés.

La literie, les serviettes, les débarbouillettes, les draps, les couvertures sont fournies par l’établissement.

Est-ce qu’il y a des heures précises de visites ?

Il n’y a pas d’heures précises de visite. Les visiteurs sont bienvenus en tout temps, en autant que l’intimité et la quiétude des résidents sont respectés. Pour des raisons de sécurité, les visiteurs doivent signer le registre de présences lors de l’arrivée et de départ du centre d’hébergement.

Dois-je payer pour l’entretien des vêtements ?

Le CHSLD offre le service de buanderie gratuitement. Dans certains centres, le lavage peut-être fait à l’aide de laveuses et sécheuses industrielles. Il est donc préférable que les vêtements soient faciles d’entretien avec ce type d’équipement.

Nous recommandons d’avoir des vêtements en quantité suffisante pour 14 jours et correspondant à chacune des saisons.

Il est préférable de faire identifier les vêtements. On vous informera sur la procédure d’étiquetage de vêtements en vigueur dans le centre d’hébergement.

Combien d’employés retrouve-t-on sur l’unité ?

Il est difficile de chiffrer le nombre employés mais sachez que sur votre unité de vie, vous serez entouré de personnes qualifiées en soins de santé et d’assistance : chef d’unité de vie qui coordonne les activités de soins et dirige l’équipe composée d’infirmiers(ères), d’infirmiers (ères) auxiliaires et de préposés (es) aux bénéficiaires.

Quels sont les autres services offerts en hébergement ?

Les services médicaux sont présents dans chaque centre d’hébergement. À l’arrivée de la personne, un médecin traitant lui sera désigné.

Chaque établissement offre des services psychosociaux. Au besoin, un intervenant est disponible pour faciliter l’intégration à l’hébergement.

Selon le centre d’hébergement, l’équipe de réadaptation est composée d’un ergothérapeute, d’un thérapeute en réadaptation physique, d’un éducateur spécialisé ou d’un psychoéducateur.

Il y a présence d’un intervenant en soins spirituels pouvant accompagner votre proche dans son cheminement spirituel.

Les services alimentaires offrent des repas et des collations équilibrés. La technicienne en diététique ou la nutritionniste procédera à l’évaluation des besoins et des goûts alimentaires afin d’établir un menu personnalisé.

Un intervenant en loisir est présent dans chaque centre d’hébergement. Ce dernier, organise et anime le milieu de vie. L’horaire des activités offertes est affiché dans le milieu de vie.

De nombreux bénévoles donnent généreusement de leur temps pour contribuer à la qualité de vie des résidents.

Puis-je aller manger avec un membre de ma famille ?

Chaque établissement offre la possibilité d’acheter un repas complet pour le dîner ou le souper, selon l’établissement les modalités peuvent être différentes.

Avons-nous accès à un stationnement ?

Des espaces de stationnement sont disponibles pour les visiteurs. Vous devez vous informer à la réception du centre d’hébergement, car des tarifs peuvent s’appliquer.

Comment aborder le sujet avec un proche en perte d'autonomie ?

Le plus important, face à un proche en perte d’autonomie, est d’éviter de devoir prendre des décisions dans des situations d’urgence.

Commencer à en parler avec son parent ou son proche avant même que l’état de santé ou l’autonomie ne se détériore pour connaître leurs préférences.

Communiquer avec le CLSC afin de se familiariser avec les services offerts. Se renseigner sur d’autres ressources disponibles dans la communauté : popotes roulantes, groupes communautaires.

Pour les familles qui s’occupent d’un proche ou d’un parent âgé, il est important de bien traverser cette étape de vie. D’abord, accepter que nous ne soyons pas responsables de l’état de santé de notre proche. Il faut accepter leurs limites et accepter aussi que ces limites puissent s’intensifier et que leur état de santé risque de se détériorer. Au-delà de la culpabilité, il faut avant tout, réaliser ses propres limites et trouver le soutien nécessaire pour vivre une relation avec son parent, où temps et énergie seront consacrés, pour des moments de qualité, à domicile ou en centre d’hébergement.