Formation Omega : un programme efficace pour prévenir la violence en milieu de travail

La violence en milieu de travail peut avoir de graves conséquences pour les victimes, les entreprises et les organisations. Il existe des programmes de prévention de la violence en milieu de travail qui visent à former le personnel à mieux reconnaître et à gérer en toute sécurité les situations à risque. De ceux-ci la formation Oméga qui a été créée en 1997 par l’ASSTSAS une association sectorielle paritaire qui se consacre exclusivement à la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles pour les travailleurs du secteur des affaires sociales. Ce programme a été mise en place spécifiquement pour former les travailleurs de la santé – et en particulier de la santé mentale – sur la façon de mieux intervenir efficacement dans des situations de patients agressifs.

Stéphane Guay, directeur du CET et de VISAGE
Stéphane Guay, directeur du CET et de VISAGE

Stéphane Guay, directeur du Centre d’étude sur le trauma de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et son équipe du groupe de recherche VISAGE ont mené une étude visant à évaluer l’impact du programme Oméga sur la détresse psychologique des employés, leur capacité à s’adapter aux situations de violence et sur leur niveau d’exposition à différentes formes de violence (tensions, violence mineure, violence grave).

Dans les faits, quatre-vingt-neuf employés de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal qui ont suivi le programme Oméga en 2012, dispensé sur 4 jours, ont accepté de répondre à des questionnaires avant la formation, 3 mois (court terme) et 14 mois (moyen terme) après celle-ci.

Les résultats ont montré des améliorations significatives, tant à court et à moyen terme. Ainsi, les participants à la formation Oméga vivent moins de détresse psychologique suite à des incidents violents et ils sont mieux outillés pour s’adapter et prévenir les actes de violence.

Selon Stéphane Guay, les résultats positifs peuvent s’expliquer par la structure même du programme qui respecte les recommandations fréquemment abordées dans la littérature scientifique. Concrètement, la formation Oméga présente une explication théorique (compréhension de l’agressivité et de la violence sur le lieu de travail), des éléments de prévention (évaluation du danger, gestion des risques, prises de précautions), des connaissances sur l’interaction avec les personnes agressives (reconnaissance des signes verbaux et non verbaux de l’agression), des techniques de désescalade et des mesures de suivi après l’événement (suivi, rapport, soutien, etc.).

Pour conclure, monsieur Guay rappelle l’importance d’offrir ce type de formation aux employés qui sont à risque de vive de la violence en milieu de travail. Les conséquences négatives associées à des événements violents sont significatives et des mesures doivent être mises en place pour les prévenir. Outre les blessures physiques, les actes de violence au travail peuvent entraîner de l’absentéisme, de la détresse psychologique, des troubles du sommeil ou de consommation et un trouble de stress post-traumatique.

Pour en savoir plus : equipevisage.ca – plusqu1souvenir.ca

Consultez l’article scientifique

Pour information

Catherine Dion
Agente d’information – relations médias
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
Bureau : 514 251-4000, poste 2986 | Cell. : 514 235-4036
catherine.dion.iusmm@ssss.gouv.qc.ca