Consommer du cannabis sur le long terme augmente les comportements violents chez les jeunes admis en milieu psychiatrique

Montréal, le 10 octobre 2017 – Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Institut en santé mentale de Montréal montre qu’une consommation durable de cannabis est associée à une hausse des comportements violents chez les jeunes adultes après un congé de l’hôpital psychiatrique.

Dr Alexandre Dumais

La recherche de Dr Alexandre Dumais (MD, PhD, FRCPC, psychiatre de l’Institut Philippe Pinel) et Dr Stéphane Potvin (PhD, professeur de l’université de Montréal), effectuée auprès de 1 136 patients (âgés entre 18 et 40 ans) ayant des troubles mentaux et ayant été suivis cinq fois au cours de l’année, prenait en compte la consommation de la substance ainsi que l’apparition de comportements violents.

Dr Stéphane Potvin

Des recherches antérieures avaient déjà établi qu’un trouble d’utilisation du cannabis est associé à un comportement violent. Or, selon ces nouveaux travaux, publiés dans Frontiers in psychiatry, les fumeurs qui ont rapporté à chacune de leur visite de suivi avoir continué à consommer du cannabis ont présenté un risque accru (+144%) de manifester des comportements violents.

Ces résultats confirment ainsi le rôle délétère d’une consommation chronique de cannabis chez les patients ayant des troubles mentaux. Selon le chercheur principal Alexandre Dumais (MD, PhD, FRCPC) : « un élément intéressant de nos résultats est de noter que l’association entre consommation persistante de cannabis et violence est plus forte qu’avec l’alcool ou la cocaïne ».

Indicateur pour le suivi externe
La persistance de l’utilisation du cannabis devrait ainsi être considérée comme un indicateur de comportements violents futurs lorsque le patient sort de l’hôpital psychiatrique pour être suivi dans une clinique externe, bien que les chercheurs soulignent que ces comportements ont tendance à s’estomper avec le temps.
« Cette diminution pourrait entre autres s’expliquer par une meilleure adhésion au traitement (le patient s’implique mieux dans le traitement au fil du temps) et à un meilleur soutien de son entourage. Bien que nous ayons observé que les comportements violents avaient tendance à diminuer au cours des périodes de suivi, l’association est demeurée statistiquement significative, » a tenu à souligner Dr Dumais.

Les résultats de ces travaux suggèrent par ailleurs qu’il n’existe pas de relation réciproque, à savoir que c’était l’utilisation du cannabis qui engendrait un comportement violent futur et non l’inverse (par exemple, une personne violente pourrait consommer suite à des comportements violents pour diminuer la tension associée aux événements), comme le laissaient entendre d’autres études précédentes.

Les effets du cannabis sur le cerveau
Une récente méta-analyse portant sur des études de neuroimagerie a montré que les utilisateurs chroniques de cannabis présentent des déficits au niveau du cortex préfrontal, une partie du cerveau qui agit entre autres comme un frein pour les comportements impulsifs.

Ces résultats sont importants car ils prodiguent des informations supplémentaires aux jeunes adultes, qui pourront jauger les risques de la substance avant de décider de la consommer ou non. Ils constitueront aussi un outil pour l’élaboration des stratégies visant à prévenir les risques de violence associés au cannabis, ces risques ayant des conséquences importantes sur le plan social et sur la santé des jeunes adultes et de la société en général.
Cette étude a été soutenue par le Fonds de la recherche Québec-Santé.
Cette étude a été réalisée en collaboration avec Jules R. Dugré, candidat Phd, Laura Dellazizzo, candidate Phd, et Charles-Édouard Giguère, statisticien.

Les médias en parlent…

Daily Mail
UdeM Nouvelles
La Presse+
The Gazette
Independent
Gear of Biz
Health Medicine Network
Medical Xpress
Science Daily
Global News Connect
World News
Dot Emirates
Technology.org
Science News Line Medecine
Nauka (Russie)
Aerzteblatt
Vice Médias
Frontiers
Nachrichten
Radio-Canada International
Youth Health Mag
Kairos
Epoch Times
JHUN Newsletter

Pour information et entrevues :
Florence Meney – relations avec les médias
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
514 755-2516
fmeney.iusmm@ssss.gouv.qc.ca