Anxiété généralisée: la psychothérapie par visioconférence pourrait changer votre vie

La psychothérapie par visioconférence pourrait diminuer de façon significative les symptômes des personnes atteintes de trouble d’anxiété généralisée (TAG). C’est la conclusion d’une étude de cas unique réalisée par l’équipe d’André Marchand, chercheur à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal) et professeur titulaire au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

«La thérapie cognitive et comportementale (TCC) est une approche efficace, reconnue au niveau international, pour traiter le TAG. Le problème, c’est que l’accès à ce traitement n’est pas toujours facile», affirme André Marchand. Selon une enquête menée dans 117 hôpitaux canadiens, seulement 18 cliniques, localisées dans les grands centres urbains, proposent des services spécialisés dans le traitement du TAG.

Comment rendre ce traitement accessible au plus de gens possible sans égard à la localisation géographique? «Nous avons cherché à savoir si l’utilisation de la visioconférence pourrait être efficace dans le traitement du TAG et ainsi pallier ce manque d’accès aux soins», explique Stéphanie Watts, étudiante au doctorat en psychologie à l’UQAM. «Des études cliniques et empiriques avaient déjà démontré l’efficacité de la visioconférence dans le traitement des troubles paniques ou de l’agoraphobie, pourquoi pas pour le TAG?»

En savoir plus sur l’étude

Protégez-vous de la maladie de Lyme

Les tiques pouvant être porteuses de la bactérie responsable de la maladie de Lyme sont quant à elles surtout présentes dans les forêts, les boisés et les hautes herbes, et ce, pendant toute la saison estivale. Si l’on trouve des tiques dans plusieurs régions, le risque de se faire piquer par une tique infectée est toutefois plus élevé dans certaines zones de la Montérégie, de l’Estrie et du Centre-du-Québec.

Afin d’éviter les piqûres de tiques lorsqu’on pratique des activités dans les forêts, les boisés ou les hautes herbes, il est recommandé:

  • de porter des vêtements longs et de se couvrir le mieux possible;
  • d’utiliser un chasse-moustiques à base de DEET ou d’icaridine,
  • de privilégier la marche dans les sentiers;
  • et de bien entretenir la végétation autour de la maison, particulièrement près des aires de jeu des enfants.

Puisque les piqûres de tiques sont généralement sans douleur et passent souvent inaperçues, il importe d’examiner l’ensemble de son corps après ce type d’activités et de retirer toute tique visible le plus tôt possible dans les 24 heures après la piqûre, et ce, selon la procédure recommandée.

Pour connaître les étapes à suivre pour retirer adéquatement une tique, ou pour obtenir davantage d’information sur la maladie de Lyme, les régions considérées plus à risque, les symptômes associés à ces infections et les mesures de protection personnelle recommandées pour s’en prémunir, la population est invitée à visiter le Portail santé mieux-être.

Ayez la piqûre de l’été et non le virus du Nil occidental (VNO)

Avec l’arrivée tant attendue de la belle saison, il est importance de bien se protéger des piqûres de moustiques porteurs potentiels du virus du Nil occidental (VNO) afin de pouvoir profiter pleinement de son été, en bonne santé.

Les moustiques pouvant être infectés par le VNO se trouvent surtout en zones urbaines, notamment dans le sud-ouest du Québec. Une lutte quotidienne contre les moustiques reste la meilleure façon de s’en prémunir.

Pour se protéger des piqûres à l’occasion d’activités extérieures, il est conseillé:

  • d’utiliser un chasse-moustiques à base de DEET, d’icaridine, d’eucalyptus citron ou d’huile de soya, particulièrement au coucher et au lever du soleil;
  • de porter des vêtements longs et de couleurs claires;
  • et d’installer des moustiquaires aux portes et fenêtres des maisons, ainsi qu’aux abris extérieurs.

Aussi, puisque les moustiques se reproduisent dans l’eau, il est notamment recommandé:

  • d’éliminer l’eau qui s’accumule dans des objets extérieurs tels les chaudières, les barils et les vieux pneus;
  • de bien entretenir la piscine et le fonctionnement de sa filtration;
  • d’éliminer l’eau qui s’accumule sur la toile protectrice de la piscine;
  • de couvrir les poubelles;
  • et d’installer des moustiquaires dans les réservoirs d’eau de pluie.

Pour en savoir sur le virus du Nil occidentale, les symptômes, les traitements, la protection et la prévention de cette infection, consultez le Portail santé mieux être.

Autre source d’information

Portail santé Montréal

Rapports annuels 2014 -2015 des établissements maintenant disponibles

Les rapports des sept établissements du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal sont maintenant disponibles en ligne sur le site du CIUSSS dans la section Publications.

Mis en contexte par le Mot des autorités, ils contiennent chacun le rapport financier annuel (AS471) et le rapport annuel 2014-2015.

Ces rapports sont le fruit d’un travail collaboratif mis en place au sein des différentes équipes du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Nous souhaitons remercier toutes les équipes de l’excellent travail accompli.

Nous vous invitons à les consulter pour prendre connaissance des bons coups réalisés durant la dernière année.

Direction des res. humaines, des comm. et des affaires juridiques
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Impacts cérébraux d’une thérapie pour les gens atteints du syndrome de Gilles de la Tourette

En plus de son effet sur les tics chroniques, la thérapie cognitivo comportementale (TCC) permettrait de modifier le fonctionnement cérébral des personnes atteintes du syndrome de Gilles de la Tourette (SGT). C’est ce que nous apprend une étude réalisée par des chercheurs de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal) et de l’Université de Montréal, dont les résultats sont présentés au 1st World Congress on Tourette Syndrome and Tic Disorders, qui se tient à Londres du 24 au 26 juin.

Le syndrome de Gilles de la Tourette (SGT) est un trouble neuropsychiatrique dont la principale caractéristique est la présence de tics moteurs et vocaux chez les patients qui en sont atteints. Un tic est généralement défini comme un mouvement ou une vocalisation semi-involontaire et sans but précis. «Il n’existe pas encore d’explication définitive des causes de ce syndrome, mais on sait que les tics sont liés à une mauvaise communication entre l’aire motrice supplémentaire, une région du cortex cérébral, et des régions plus profondes, qu’on appelle les noyaux gris centraux,» explique Simon Morand-Beaulieu, étudiant au Centre d’études sur les tics et les tocs de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et au Département de neurosciences de l’Université de Montréal.

En savoir plus sur l’étude

Pour information 
Catherine Dion
Agente d’information – relations médias
CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
Bureau : 514 251-4000, poste 2986 | Cell. : 514 235-4036
catherine.dion.iusmm@ssss.gouv.qc.ca

Consultation pour le renouvellement de la Politique québécoise de la jeunesse

Le 17 juin 2015, le gouvernement du Québec a lancé une consultation en vue du renouvellement de la Politique québécoise de la jeunesse et de sa .

vignette-web-politique-jeunesse-300x200Jusqu’au 1er octobre 2015, le gouvernement invite les organismes qui représentent des jeunes ou qui leur offrent des services, les groupes de recherche intéressés par les enjeux jeunesse ainsi que la population en général à se prononcer sur les thématiques que devraient aborder la prochaine Politique jeunesse.

Pour plus de renseignements, consultez  le site Web du Secrétariat à la jeunesse.

Documents disponibles

Faits saillants (PDF)
État et évolution de la situation des Québécois âgés de 15 à 29 ans 1996 à 2012 (PDF)