Implants mammaires

À toutes les femmes ayant reçu un implant mammaire depuis 1995 dans l’un des hôpitaux du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Santé Canada a récemment mis à jour les résultats de recherches démontrant l’augmentation du nombre de cas du lymphome anaplasique à grandes cellules associé aux implants mammaires texturés (LAGC-AIM) signalés chez les Canadiennes.

Dans un souci de prévention, mais surtout, dans le but de rassurer et soutenir les femmes qui pourraient être préoccupées, le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal examine tous les dossiers d’implants depuis 1995.

L’objectif est d’identifier les porteuses d’implants mammaires de ce type afin de les aviser des symptômes à surveiller. Ceux-ci sont facilement détectables.

Si aucun symptôme inhabituel n’est observé, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Aucun suivi médical particulier n’est recommandé à l’extérieur du suivi régulier auprès de son médecin traitant pour une femme porteuse d’implants mammaires qui effectue de façon régulière l’auto-examen des seins.

Il est bon à savoir que l’incidence du LAGC-AIM est très faible, soit 1 femme sur 30 000 porteuses d’implants texturés. À ce jour, un seul cas a été répertorié au Québec et cette patiente a été traitée avec succès.

Selon Santé Canada, le LAGC-AIM n’est pas un cancer des tissus mammaires, mais une forme rare de lymphome non hodgkinien (un cancer touchant le système immunitaire) qui peut apparaître plusieurs mois ou années après la pose d’implants mammaires. Il se caractérise généralement par l’accumulation de liquide (appelé « sérome ») entre l’implant et les tissus environnants. Ce cancer demeure très rare.

Afin de répondre aux questions des patientes ayant reçu une chirurgie pour pose d’implants mammaires depuis 1995, nous avons mis à votre disposition une ligne téléphonique.

Veuillez appeler le 514 252-3400, poste 7141 et nous laisser:

  • votre nom
  • votre date de naissance
  • un numéro de téléphone
  • le lieu où vous avez reçu votre implant.

Une personne vous contactera dans les 48 à 72 heures pour faire un suivi.

Si vous avez d’autres questions, communiquez avec Info-Santé au 8-1-1