Passer au contenu principal

Navigation externe du Ministère Économie, Science et Innovation

Centre intégré universitaire
de santé et de services sociaux de l'Est-de-l'île-de-Montréal

Construction d’une maison alternative

Montréal, le 5 mars 2020 – La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la région de Montréal, Chantal Rouleau, ainsi que le député de Bourget, Richard Campeau, annoncent aujourd’hui, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, qu’une maison alternative sera construite à Montréal, dans l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, sur le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal. Cette installation accueillera également la clientèle du territoire du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal.

Cette maison alternative, qui mettra 72 places à la disposition de la population de la région, sera située sur le terrain de l’Hôpital Rivière-des-Prairies. Ce site permettra d’offrir aux résidents un milieu de vie à dimension humaine, constitué de six unités climatisées de 12 places chacune, et comportant des chambres individuelles avec toilette et douche adaptée pour chaque résident.

Ce nouveau type d’hébergement rappellera davantage un domicile et favorisera les contacts humains ainsi qu’un mode de vie plus actif, entre autres grâce à un accès à des espaces extérieurs aménagés et à des installations intérieures mieux adaptées aux besoins des résidents et de leurs proches. Cette transformation sera aussi bénéfique pour le personnel qui travaille dans ces milieux, et contribuera d’ailleurs à l’attractivité et à la rétention de cette main-d’œuvre.

Notre gouvernement transforme les milieux d’hébergement pour les personnes ayant des besoins spécifiques, et cette construction d’une maison alternative à Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles démontre notre action dans ce dossier. Ce nouveau standard de qualité améliorera le quotidien des résidents, des familles ainsi que du personnel.
Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

  • Participants à la conférence de presse concernant la construction de la maison alternative à Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles

  • La ministre Chantal Rouleau prononçant son discours

  • Christophe Cadoz, directeur adjoint aux programmes sociaux et de réadaptation au CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal

Par la réalisation de ce projet de maison alternative, notre gouvernement témoigne de sa volonté d’agir concrètement pour offrir aux adultes ayant des besoins spécifiques la meilleure qualité de vie possible. Il s’agit d’un véritable gain pour la région de Montréal, pour les citoyens de l’est de la ville, où les besoins sont grands. Cette annonce résulte d’un engagement historique, à même de changer les choses de manière durable, en cohérence avec les besoins réels de la communauté.
Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la région de Montréal

Nous voulons toutes et tous que les membres de notre communauté qui ont des besoins spécifiques aient accès à des milieux de vie de qualité. Nous souhaitons que ces milieux favorisent leur épanouissement, dans le respect de leur besoin d’intimité et de sécurité, et qu’ils contribuent ainsi à leur mieux-être physique et psychosocial. Le projet annoncé aujourd’hui démontre que notre gouvernement et, tout particulièrement, madame Blais et ses équipes font des choix cohérents à cet égard, pour fournir les meilleurs services possible aux gens de la région, et nous pouvons en être très fiers.
Richard Campeau, député de Bourget

Faits saillants :

  • Cette maison alternative s’inscrit dans le cadre d’une démarche de transformation majeure des milieux d’hébergement et de soins de longue durée qui va nécessiter un investissement de plus de 2,6 milliards de dollars de la part du gouvernement du Québec.
  • D’ici la fin de 2022, ce sont 2 600 nouvelles places qui seront construites en maisons des aînés ou en maisons alternatives.
  • Par ailleurs, 2 500 places en CHSLD feront quant à elles l’objet de rénovations ou de reconstructions au cours des prochaines années.
  • Toutes les nouvelles places prévues ont été déterminées selon une démarche rigoureuse, pour chacune des régions du Québec, par un croisement des plus récentes données de la liste d’attente en hébergement avec les projections du nombre de places supplémentaires qui seront requises dans les prochaines années en raison du vieillissement de la population.

Pour plus de détails : www.msss.gouv.qc.ca/presse