Passer au contenu principal
Centre intégré universitaire de santé
et de services sociaux de l'Est-de-l'Île-de-Montréal

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Est-de-l'Île-de-Montréal

Pour un réseau public en santé : une initiative 514-450 pour éliminer le recours à la main d’œuvre indépendante

Pour un réseau public en santé: une initiative 514-450 pour éliminer le recours à la main d’œuvre indépendante

De la parole aux actes. C’est sur cet impératif que les 16 présidents-directeurs généraux d’établissements de santé et de services sociaux du Grand Montréal et des deux rives, et l’Association des établissements privés conventionnés, se sont engagés à valoriser le travail du personnel de soins infirmiers et cardio-respiratoires ainsi qu’à éliminer le recours à la main d’œuvre indépendante.

Cette démarche concertée, qui s’inscrit en cohérence avec les annonces ministérielles, est une initiative tout à fait novatrice. Elle démontre l’engagement profond de ces établissements à prendre les mesures nécessaires pour garder les travailleurs et les travailleuses de la santé dans le réseau public et encourager le retour de ceux et celles qui ont quitté.

La première phase de ce projet s’adresse au personnel des soins infirmiers et des soins cardio-respiratoires et vise à leur offrir des milieux de travail stimulants, des conditions d’exercice saines et une meilleure conciliation travail-vie personnelle.

Les engagements pris :

  • À compter du 1er novembre 2021 (sauf exceptions spécifiquement prévues au plan), les 17 institutions ne formeront plus de nouvelles infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes en provenance d’agences privées;
  • Les quarts de travail plus favorables seront réservés au personnel des soins infirmiers et soins cardio-respiratoires du réseau public;
  • Un processus d’embauche accéléré permettra une réintégration plus rapide lors d’un salon de l’emploi virtuel conjoint 514-450, dont les détails seront communiqués très prochainement.

Prenez connaissance de cette initiative dans son intégralité dans la lettre signée par les 16 présidents-directeurs généraux d’établissements de santé et de services sociaux du Grand Montréal et des deux rives, et l’Association des établissements privés conventionnés.

Pour un réseau de la santé public fort, accessible et sécuritaire pour tous.