Passer au contenu principal

Navigation externe du Ministère Économie, Science et Innovation

À propos

Thérapie cellulaire

Faire se multiplier des cellules souches pour en permettre la greffe, sélectionner les cellules que l’on va injecter, « éduquer » le système immunitaire pour lui apprendre à reconnaître et à éliminer un virus ou des cellules tumorales, réparer des cellules malades en injectant de nouvelles cellules, telles sont quelques-unes des applications récemment déployées au Centre d’excellence en thérapie cellulaire (CETC) de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Le CETC constitue l’un des pôles internationaux pour le développement de la thérapie cellulaire et de la médecine régénératrice. Ses scientifiques, affiliés à l’Université de Montréal, s’illustrent régulièrement par leurs publications et découvertes de premier plan. 

Thérapie au profit de plusieurs domaines de santé

Les travaux du CETC sont concentrés dans les domaines où l’expertise de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et son centre de recherche est déjà reconnue, comme :

  • l’hémato-oncologie (leucémie, lymphomes, myélomes) 
  • l’ophtalmologie (dégénérescence maculaire et greffe de cornée)
  • l’orthopédie (reconstruction articulaire)
  • la néphrologie 

Potentiel thérapeutique

La thérapie cellulaire a le potentiel de soigner : 

  • plusieurs types de cancer : cancer des os, cancer du poumon, cancer du rein, cancer du sein, cancer des testicules, leucémies, lymphomes, mélanome, myélomes, etc.
  • maladies cardiaques : infarctus, insuffisance cardiaque
  • désordres neurologiques : accidents cérébrovasculaires, maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, traumatismes de la moelle épinière
  • maladies oculaires : dégénérescence maculaire, glaucome, anomalies de la cornée    
  • maladies auto-immunes : arthrite rhumatoïde, atteintes rénales diabète, lupus érythémateux, sclérodermie et autres
  • maladies musculosquelettiques : arthrose, dystrophie musculaire, traumatismes endommageant le cartilage